Les patrons variables du C++11 : 3 – Cas concret : champs de bits compacts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
161
Mois de parution
juin 2013
Domaines


Résumé
Les deux articles précédents de cette série ont décrit ce que sont les patrons variables, ainsi que les techniques usuelles à utiliser lorsque l'on doit les manipuler. Nous allons voir ici un exemple concret d'utilisation, qui pourrait être utilisé dans une programmation très bas niveau malgré les abstractions mises en œuvre.

Lorsque l'on est amené à interagir assez directement avec le matériel, ou que l'on doit conserver des attributs pour de grandes quantités de données dans un espace mémoire limité, il est fréquent de stocker dans des registres ou des zones mémoire des ensembles de valeurs structurées au niveau du bit – ce que l'on nomme usuellement des champs de bits (bit fields). Par exemple, dans le cadre d'une application 3D affichant des modèles triangulés comme Blender [1] ou MeshLab [2], chaque triangle peut être qualifié par des options, comme est-il affiché ou masqué, est-il sélectionné ou non, etc. Comme de telles applications peuvent devoir rapidement manipuler des millions de triangles, il est préférable d'éviter que ces attributs n'occupent trop de place en mémoire. Rappelons qu'un booléen occupe au minimum 1 octet en mémoire, voire bien davantage du fait de l'alignement appliqué aux champs d'une structure pour des raisons de performances. Ainsi, si on se donne...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Les environnements virtuels : pourquoi et comment les utiliser

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
110
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Si vous êtes un Pythoniste débutant, vous en avez probablement entendu parler et si vous êtes confirmés, ils sont forcément tout le temps dans votre boite à outils.Aujourd’hui, ils sont faciles à utiliser, intégrés aux IDE et permettent une économie de temps considérable dans la gestion et la maîtrise de l’environnement de nos applications.

Accélération de Python avec Numba

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
240
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

L’usage de Python est croissant depuis une dizaine d’années. L’engouement pour la fouille de données (data mining) et les réseaux de neurones profonds (deep learning) explique en partie ce dynamisme. L’un des rares reproches faits à Python est sa relative lenteur.