Édito : Yes we scan !

Magazine
Marque
MISC
Numéro
70
Mois de parution
novembre 2013


Résumé

Comme certainement beaucoup de lecteurs de MISC, j’ai suivi le feuilleton des péripéties estivales d’Edward Snowden avec beaucoup de gourmandise. Depuis la fin de la saga Harry Potter, jamais je n’avais eu plus hâte de découvrir les nouveaux épisodes d’une série.


Par un heureux hasard du calendrier, c’est pendant la conférence SSTIC, réunissant la fine fleur des experts français en sécurité, que la première bombe de Snowden, le programme PRISM, a été dévoilée. À cette occasion, ceux-ci, se réunissant comme chacun le sait non pas à Monaco mais à Rennes, se sont livrés aux analyses les plus éclairées sur la...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Édito : Too big to fail

Magazine
Marque
MISC
Numéro
118
Mois de parution
novembre 2021
Résumé

Les principaux fournisseurs de Cloud peuvent proposer des SLA bien au-delà de ce que la plupart des DSI sont en capacité d’atteindre. Ainsi, pour une DSI, faire le choix de déployer ses applications sur un IaaS ou d’opter pour une messagerie en mode SaaS chez Google ou Microsoft permettra de garantir une certaine tranquillité d’esprit quant à l'amélioration du taux de disponibilité des applications gérées en interne sur ses propres infrastructures. N’en déplaise aux pseudos-spécialistes affirmant que l’auto-hébergement, parfois derrière une ligne ADSL pour les plus hardis, est à privilégier, c’est très loin d’être la solution la plus fiable. Pour atteindre un SLA de 99,9% à 99,99%, il faut non seulement un data center Tiers 3, plusieurs accès opérateurs avec des arrivées fibres empruntant des chemins distincts afin que la connectivité internet ne soit pas le maillon faible, mais surtout des briques logicielles sur lesquelles il doit être possible de réaliser des opérations de maintenance sans rupture de service.

Édito

Magazine
Marque
MISC
Numéro
117
Mois de parution
septembre 2021
Résumé

Il y a 8 ans, Edward Snowden révélait les capacités de la NSA en matière d’écoute et d’interception des communications. Le grand public découvrait que les États-Unis d’Amérique réalisaient des écoutes en masse des communications, étaient en capacité de les déchiffrer et avaient un accès direct aux données des principaux fournisseurs de services sur leur territoire.

Introduction au dossier : Sécurisez votre production informatique

Magazine
Marque
MISC
Numéro
117
Mois de parution
septembre 2021
Spécialité(s)
Résumé

Quand j’ai commencé ma carrière, il n’était pas rare de recompiler le noyau des serveurs ou de faire des installations à coup de ./configure;make;make install. Dès lors, à chaque fois qu’un paquet de la distribution devait être installé, il fallait jouer avec les options --nodeps --force parce que la moitié des logiciels avaient été installés depuis les sources. Les fichiers de configuration dans /etc étaient suffixés par des extensions exotiques du type .backup, .sos, .nepaseffacer, .derniereversionquifonctionne...

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous