Contournement des outils d'analyse d'applications Android ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
65
Mois de parution
janvier 2013
Domaines


Résumé
L'analyse des applications Android prend de plus en plus de place dans la vie d'un analyste, en raison de l'explosion de cette plateforme, du niveau des utilisateurs finaux et du nombre croissant d'applications disponibles sur le Google Play. Il est donc nécessaire de bien connaître nos outils et leurs limites possibles. Dans la suite de cet article, nous allons brièvement expliquer le format DEX où se situe le code exécutable d'une application, puis décrire les dernières techniques qui permettent de contourner les outils open source d'analyse d'application Android.

1. Le format DEX

Un fichier classes.dex [1] (donc au format DEX pour Dalvik EXecutable, se trouvant dans un fichier APK) est le résultat de la traduction des fichiers .class (qui correspondent à la compilation de fichiers .java) effectué par l'outil « dx » [2] qui est présent dans le SDK de développement Android (cette traduction est totalement transparente du point de vue du développeur).

Le format DEX [1] est assez simple, et se compose d'une en-tête, de différentes listes d'informations (sur les chaînes de caractères, les types, les méthodes, etc.) et d'une section « data » où seront présentes toutes les données utilisées par les listes précédentes (Illustration 1).

misc65-1

Illustration 1 : Description du format DEX

Le « header » contient entre autres, une valeur « magic » (« dex\n035\0 »), un checksum (adler32), une signature (sha1), et les offsets et tailles diverses des listes/sections du format.

Dans la section de « data », la « map list » qui est...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Qu’est-ce que le chiffrement ?

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
50
Mois de parution
février 2021
Domaines
Résumé

Les protocoles de chiffrement de données, tels que SSL et son successeur TLS, sont au cœur des problématiques de la sécurisation des échanges sur les réseaux informatiques (dont Internet est le plus vaste représentant). Pour un développeur, comme pour un administrateur système, il est donc essentiel de bien comprendre à quoi ils servent, ce qu’ils font, et aussi quand s’en servir. Dans cet article, nous nous proposons de revenir sur toutes ces notions afin de s’assurer de leur bonne compréhension.

Introduction au dossier : Sécurisez vos serveurs et votre réseau local

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

2020 aura été une année marquante pour nos vies et nos sociétés. Il aura fallu se réinventer, trouver des solutions à des situations exceptionnelles. Dans les entreprises, l'Éducation ou la Santé, la mobilisation des ressources informatiques aura été maximale. Nos infrastructures auront ployé, tangué, parfois presque craqué, mais au final, cela aura tenu.

Passez à nftables, le « nouveau » firewall de Linux

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Le firewall est un élément important pour sécuriser un réseau. Il est prouvé que la sécurité par l’obscurantisme ne fonctionne pas. Ce n’est donc pas une bonne idée d’utiliser une boîte noire en priant pour que tout se passe bien. Un bon firewall est donc installé sur un système d’exploitation libre. Linux fait évoluer le sien d’iptables vers nftables. Nous montrons dans cet article comment débuter avec la nouvelle mouture.

Répondez aux problématiques de sécurité d’accès avec OpenSSH

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Notre infrastructure est désormais stable et sécurisée tant au niveau système que réseau. Nous allons pouvoir étudier de manière un peu approfondie un logiciel particulier : OpenSSH. Ce démon réseau nous permet de nous connecter en toute sécurité sur nos serveurs via le protocole SSH. Son développement a commencé il y a plus de 20 ans chez nos amis d’OpenBSD. La liste de ses fonctionnalités est d’une longueur impressionnante. Nous allons en parcourir ensemble quelques-unes qui, je l’espère, nous permettront d’améliorer tant notre sécurité que notre productivité quotidienne.