Contournement des outils d'analyse d'applications Android ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
65
Mois de parution
janvier 2013
Spécialité(s)


Résumé

L'analyse des applications Android prend de plus en plus de place dans la vie d'un analyste, en raison de l'explosion de cette plateforme, du niveau des utilisateurs finaux et du nombre croissant d'applications disponibles sur le Google Play. Il est donc nécessaire de bien connaître nos outils et leurs limites possibles. Dans la suite de cet article, nous allons brièvement expliquer le format DEX où se situe le code exécutable d'une application, puis décrire les dernières techniques qui permettent de contourner les outils open source d'analyse d'application Android.


1. Le format DEX

Un fichier classes.dex [1] (donc au format DEX pour Dalvik EXecutable, se trouvant dans un fichier APK) est le résultat de la traduction des fichiers .class (qui correspondent à la compilation de fichiers .java) effectué par l'outil « dx » [2] qui est présent dans le SDK de développement Android (cette traduction est totalement transparente du point de vue du développeur).

Le format DEX [1] est assez simple, et se compose d'une en-tête, de différentes listes d'informations (sur les chaînes de caractères, les types, les méthodes, etc.) et d'une section « data » où seront présentes toutes les données utilisées par les listes précédentes (Illustration 1).

 

misc65-1

 

Illustration 1 : Description du format DEX

Le « header » contient entre autres, une valeur « magic » (« dex\n035\0 »), un checksum (adler32), une signature (sha1), et les offsets et tailles diverses des listes/sections du format.

Dans la section de...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Malware sur Android

Magazine
Marque
MISC
Numéro
62
Mois de parution
juillet 2012
Spécialité(s)
Résumé

Les malwares sur Android ont subi une forte croissance cette année, principalement due à l'explosion de cette plateforme et donc aux gains que l'on peut espérer générer. Il est simple (et encore plus avec un coup de pouce de l'utilisateur qui ne lira pas les permissions déclarées) pour une application malveillante d'envoyer un SMS, de récupérer la liste de vos contacts, ou votre position géographique, mais comment le faire de la manière la plus discrète ?On peut donc se demander quelle a été l'évolution de ces malwares et quelles sont les techniques que ces malwares utilisent pour échapper le plus possible à une détection d'antivirus...

Implémentation de virus K-aires en Python

Magazine
Marque
MISC
Numéro
46
Mois de parution
novembre 2009
Spécialité(s)
Résumé

Les virus sont comme toutes choses vivantes, ils évoluent, ils disparaissent, mais ils apparaissent également. À travers cet article, vous allez découvrir comment faire un virus (« virus don't harm, ignorance does », herm1t), même si celui-ci n'aura aucune charge finale dangereuse (et donc il sera plus un proof of concept). Nous partirons d'une idée théorique sur une nouvelle forme de virus, les virus K-aires, et nous verrons le cheminement pour son implémentation, du chargement du virus en passant par la gestion des clés de chiffrement, jusqu'à l'exécution finale.

Détection opérationnelle des rootkits HVM ou quand la recherche remplace le buzz (Partie 2)

Magazine
Marque
MISC
Numéro
43
Mois de parution
mai 2009
Spécialité(s)
Résumé

Dans le numéro précédent [1], nous avons détaillé le code de BluePill et montré qu'il y avait plusieurs incohérences au niveau des arguments avancés par les auteurs. C'est-à-dire qu'il ne possédait en aucun cas les caractéristiques classiques d'un rootkit. Nous allons voir dans cet article comment finalement il est possible d'avoir une détection simple de ces rootkits HVM, et ainsi mettre fin à ce buzz qui n'a eu aucun sens.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Les listes de lecture

9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Vous désirez apprendre le langage Python, mais ne savez pas trop par où commencer ? Cette liste de lecture vous permettra de faire vos premiers pas en découvrant l'écosystème de Python et en écrivant de petits scripts.
11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La base de tout programme effectuant une tâche un tant soit peu complexe est un algorithme, une méthode permettant de manipuler des données pour obtenir un résultat attendu. Dans cette liste, vous pourrez découvrir quelques spécimens d'algorithmes.
10 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
À quoi bon se targuer de posséder des pétaoctets de données si l'on est incapable d'analyser ces dernières ? Cette liste vous aidera à "faire parler" vos données.
Voir les 108 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous