La sécurité dans les navigateurs web

Magazine
Marque
MISC
Numéro
49
Mois de parution
mai 2010
Domaines


Résumé

S’il est un sujet de trolls quasi quotidien sur la Toile, c’est bien de chercher à démontrer quel est le meilleur navigateur web. Ça tombe bien, ce qui suit a justement pour objectif d’alimenter ces trolls !Cet article effectue un tour d'horizon (non exhaustif) des outils de sécurité destinés à l’utilisateur, tels que les filtres anti-phishing, les protections contre les malwares ou contre ces attaques bizarres1 qui se terminent par « jack ». Seront aussi évoqués les mécanismes implémentés par les navigateurs afin de complexifier l’exploitation d’une vulnérabilité.


1. Les protagonistes

Commençons par présenter les intervenants : Internet Explorer 8, le navigateur de Microsoft, domine toujours le marché, sans doute parce qu'il est toujours livré nativement avec Windows. Le challenger, Firefox le petit panda roux, se porte bien et continue à se faire adopter (il en est à 30% d’après les rumeurs) tandis que Google joue le trouble-fête avec Chrome, fondé sur le projet open source Chromium. Nous parlerons aussi du navigateur d'Apple, Safari, pour ne pas laisser les utilisateurs Mac seuls dans leur coin, ainsi que d'Opera, sinon certains risquent de bouder.

Le tableau suivant achève les présentations de manière un peu plus intime :

 

tableau1

 

Chaque année, le concours Pwn2Own de la conférence CanSecWest2 nous rappelle que les navigateurs web restent de bons points d'entrée pour un attaquant, malgré les protections mises en place. Qu'en est-il vraiment ?

2. Les protections « visibles »

Les vulnérabilités des...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

mod_md : quand Apache se met à parler couramment Let's Encrypt

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

L’autorité de certification (AC) Let’s Encrypt a ouvert son service au public le 12 avril 2016. La part du trafic web chiffré ne cessa alors d'augmenter pour représenter actuellement près de 90% du trafic total. Sur le plan technique, Let’s Encrypt a pu réaliser un tel exploit notamment grâce à ACME, son protocole normalisé par l’IETF d’obtention automatisée de certificats. De nombreux clients ACME en ligne de commandes ont été développé et ont répondu à beaucoup de cas d’usage. Plus récemment, une étape supplémentaire a été franchie avec l’intégration de l’obtention de certificats Let’s Encrypt directement au sein de composants d'infrastructures comme HAProxy, Traefik ou les serveurs web Caddy et Apache et son module mod_md. C’est de ce dernier dont nous allons parler ensemble aujourd’hui.

La sécurité des communications 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les réseaux 5G commencent à être déployés dans le monde entier, présentés comme le Graal de la technologie cellulaire. Les évolutions proposées par la 5G concernant la sécurité des communications des abonnés sont réelles ; cependant, la technologie actuellement déployée par les opérateurs ne propose bien souvent aucune de ces améliorations. Regardons de plus près ce qui rendra les communications 5G plus sûres à l’avenir.

Introduction au dossier : Tour d’horizon de la sécurité de la 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Le présent dossier est consacré à un tour d’horizon de la sécurité de la cinquième génération de téléphonie mobile, la fameuse 5G. Au-delà des promesses usuelles avec l’arrivée d’un nouveau réseau, plus de débit, moins de latence, plus de service, on notera également l’avalanche de buzzwords et de polémiques qui a entouré sa promotion. On pourrait aussi se pencher sur les questions politiques et économiques sous-jacentes au déploiement de cette technologie, mais MISC n’a pas encore de corner géopolitique (il faut, pour cela, savoir lire entre les lignes).

Sécurité des infrastructures 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les réseaux 5G allient encore plus de technologies différentes que les réseaux 4G, ce qui entraîne une complexité de réseau rarement égalée, et donc une sécurité bien difficile à assurer pour les opérateurs comme pour les clients. Malgré les améliorations de sécurité sur le service mobile 5G, il reste de nombreuses manières d’attaquer (et de défendre) les infrastructures 5G de l’opérateur.