Développez vos photographies numériques avec Darktable !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
65
Mois de parution
mai 2011
Spécialité(s)


Résumé

S'il y a bien un appareil qui a su s'imposer au point d'effacer quasi-totalement son ancêtre, c'est sans conteste l'appareil photographique numérique. Et l'évolution nous permet aujourd'hui de bénéficier d'appareils Reflex de grande qualité accessibles à tous. En parallèle, des logiciels de retouche ont vu le jour. Darktable, outil hors du commun d'une grande puissance et qui se rapproche du travail en chambre noire adapté au numérique, se démarque du lot...


Darktable dispose d'une interface graphique qui diffère de ce que l'on a l'habitude de voir. Elle s'articule autour de trois fonctions : la table lumineuse, la chambre noire et la capture d'image.

1. La table lumineuse virtuelle

C'est la fonction ouverte par défaut au lancement du logiciel. Dans ce mode, l'interface est constituée de trois zones principales. Des flèches sont visibles sur chaque côté de l'interface. Un clic sur l'une d'elles permet d'effacer les zones correspondantes pour laisser la place à la table lumineuse.

Figure1

Darktable en mode « table lumineuse » affiche toutes les photographies sous forme de diapositives.

1.1 Lumière !

La partie centrale de couleur blanche est réservée à l'affichage des photographies sous forme de diapositives façon table lumineuse de photographe professionnel. Sur l'encadrement de la diapositive, il est indiqué le standard de l'image (RAW, JPEG, PNG, etc.). Une image RAW générée par un boîtier Canon comme...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Transformez votre Raspberry Pi en station de rétrogaming avec Lakka

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
41
Mois de parution
février 2018
Spécialité(s)
Résumé
L'engouement pour les ordinateurs et consoles vintages est tel que certains constructeurs historiques se sont lancés sur le marché ! Alors, pourquoi ne fabriqueriez-vous pas votre propre console vintage ? Une qui vous permettrait non pas de profiter d'une seule console, mais de toutes celles de votre enfance grâce à Lakka !

Redécouvrir ses jeux préférés de PSP grâce à PPSSPP

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
103
Mois de parution
septembre 2017
Spécialité(s)
Résumé
Vous avez passé des heures devant l'écran de votre PSP ? Vous regrettez cette fantastique console portable et vous aimeriez rejouer à certains de vos jeux préférés ? Alors PPSSPP est fait pour vous. Il vous permettra en effet de profiter de vos jeux mais, cette fois, sur grand écran !

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous