GNOME Commander, un gestionnaire de fichiers riche en fonctionnalités

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
56
Mois de parution
novembre 2009


Résumé
« Un gestionnaire de fichiers puissant pour l'environnement de bureau GNOME », voilà comment est présenté GNOME Commander. Ce gestionnaire de fichiers utilise une interface peu commune, car composée d'un double-panneau qu'il est possible d'agencer de manière verticale ou horizontale. Les utilisateurs les plus avertis verront là une ressemblance flagrante avec Norton Commander, utilisé sous DOS dans les années 80-90. L'équivalent du côté de l'environnement de bureau KDE se nomme Krusader. En plus de leur apparence particulière, ces deux utilitaires ont en commun un bon nombre de fonctionnalités bien utiles. Gros plan sur celles proposées par GNOME Commander.

L'avantage du double-panneau est de pouvoir naviguer plus facilement entre vos répertoires, dossiers et fichiers et notamment de pouvoir comparer à l'œil nu le contenu de ces derniers. L'option Marquage > Comparer les répertoires s'avère également utile à cet effet. Notez par ailleurs qu'un outil de renommage avancé est également à votre disposition.

GNOME Commander se définit avant tout comme un gestionnaire de fichiers et comprend, de ce fait, quelques...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Édito

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
126
Mois de parution
juillet 2021
Résumé

Smartphone, ordinateur portable, téléviseur, lave-linge ou encore tondeuse à gazon électrique, si vous avez cherché à remplacer l’un de ces appareils en ce début d’année, vous avez peut-être remarqué sur leur fiche produit un nouvel indicateur : l’indice de réparabilité. Il est désormais obligatoire, dans le cadre de la loi « anti-gaspillage »* et apposé sur chacun de ces équipements depuis le 1er janvier dernier et devrait à terme être étendu à d’autres appareils. Cet indicateur, se présentant sous la forme d’une note sur 10 permet de se renseigner sur le caractère réparable d’un produit, l’objectif étant d’encourager la réparation plutôt que le renouvellement de l’appareil.

Brèves - Linux Pratique n°126 - Juillet/Août 2021

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
126
Mois de parution
juillet 2021
Spécialité(s)
Résumé

Utiliser les API du service public pour créer de nouveaux services informatiques / Aider à lutter contre la censure en ligne / Encourager les contributions à Wikipédia grâce à un MOOC / Des recommandations de sécurité à destination des sites web / Apprendre à utiliser Git par le jeu

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous