GitLab : Gérez vos projets open source à grande échelle !

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
168
Mois de parution
février 2014
Spécialité(s)


Résumé
Force est de constater que Git s'est aujourd'hui imposé de facto comme un standard pour la gestion collaborative du code source de nombreux projets open source. Des plateformes d'hébergement gratuites de projets comme GitHub (cf. [1]) ou Gitorious (cf. [2]) font désormais office de références pour qui cherche à créer son nouveau projet. Mais si vous êtes simplement adepte du DIY (ou « Do It Yourself »), ou ne faites pas confiance à ces plateformes publiques et souhaitez cependant en garder les fonctionnalités, le projet GitLab est fait pour vous.

Pour faire simple, on peut résumer le projet GitLab à une implémentation open source d'une plateforme telle que GitHub. GitLab est un projet de gestion de code collaboratif. Comme son grand frère propriétaire, le projet permet de créer et d'héberger des projets (et leurs dépôts Git associés), de créer et ajouter des contributeurs à vos projets, d'y gérer les droits, de gérer vos bogues, de créer un Wiki, ou encore de mettre en place des revues de code. Particulièrement utile pour les entreprises, GitLab vous permet de sécuriser votre code en hébergeant la plateforme sur vos propres serveurs, plutôt que sur une plateforme d'hébergement publique. Si vous êtes amené à faire du développement « privé » ou propriétaire, cela peut prendre tout son sens. GitLab est disponible sous licence MIT et propulsé par Ruby on Rails. Vous trouverez un aperçu de la plateforme sur le site officiel du projet (cf. [3]), ainsi que sur la figure 1.

gitlab_project_tree

Figure 1 : Interface web de...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Android : Reverse Engineering

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
184
Mois de parution
juillet 2015
Spécialité(s)
Résumé

Si le système d'exploitation Android (AOSP pour les intimes), tel que proposé par Google, se veut libre et Open Source, ce n'est pas forcément le cas pour  l'écosystème applicatif le constituant. Pour autant, voyons comment il est possible de jouer les curieux ;-)

Android : gestion des capteurs

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
183
Mois de parution
juin 2015
Spécialité(s)
Résumé
Ils nous envahissent… Avec l'avènement des objets connectés, smartphones et tablettes en tête, les capteurs font désormais partie de notre quotidien. Qu'il s'agisse de sondes de température, de capteurs de position, d'orientation, de pouls, etc., ces derniers mesurent, analysent et nous relaient autant d'informations. Android supporte une myriade de capteurs, aussi différents les uns que les autres. Voyons donc comment gérer tout ce petit monde.

Répartissez la charge de vos serveurs avec HAProxy

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
89
Mois de parution
mai 2015
Spécialité(s)
Résumé
Si votre application rencontre un certain succès auprès de vos utilisateurs, il y a fort à parier que votre seul serveur devienne un petit peu léger pour traiter efficacement cette charge. Une solution simple : ajoutez de nouveaux serveurs ! Reste maintenant à distribuer votre service sur cet ensemble de serveurs. Rassurez-vous, HAProxy est là pour ça !

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Les listes de lecture

8 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Découvrez notre sélection d'articles pour faire vos premiers pas avec les conteneurs, apprendre à les configurer et les utiliser au quotidien.
11 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Si vous recherchez quels sont les outils du DevOps et comment les utiliser, cette liste est faite pour vous.
8 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Il est essentiel d'effectuer des sauvegardes régulières de son travail pour éviter de perdre toutes ses données bêtement. De nombreux outils sont disponibles pour nous assister dans cette tâche.
Voir les 49 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous