Manipuler des données en provenance d'un annuaire LDAP sans recourir à un excès d'architecture

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
53
Mois de parution
mars 2011
Domaines


Résumé
Nous avons vu comment manipuler des données issues de fichiers CSV en utilisant conjointement et uniquement listes et dictionnaires et fait une présentation de LDAP.Nous sommes maintenant prêts pour utiliser toutes les spécificités de Python au service d'une classe qui permettra de structurer les appels LDAP.

1. Création d'une classe générique

1.1 Code

Voici une classe conçue pour prendre en compte un certain nombre de cas d'utilisation d'un annuaire LDAP (différents moyens de s'y connecter, différents formats attendus de données).

Le principe premier de l'utilisation d'une classe telle que celle-ci est de lui déléguer tout le travail de gestion de la connexion, du binding et de l'unbinding et d'avoir à sa disposition diverses méthodes mettant les données sous différents formats de manière automatique. Ceci permet alors au développeur qui l'utilise ne faire totalement abstraction du coté technique pour se concentrer seulement sur le fonctionnel : la réponse à la question : « quel format de données ? » est trouvée en regardant les différentes méthodes proposées. Il ne nous manque donc plus qu'à trouver les bons paramètres (filtres, attributs, ...) et la réponse à cette question est d'ordre fonctionnel plus que technique.

# -*- coding: utf-8 -*-

import sys

import...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

L’édition des liens démystifiée

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Parmi les étapes concourant à la fabrication d’un exécutable, l’édition des liens est certainement la plus méconnue. Elle est pourtant cruciale à plus d’un titre. Le choix entre édition statique et dynamique des liens a notamment des implications sur la facilité de développement, la sécurité et la performance.

Scikit-image, une alternative à OpenCV pour la reconnaissance d'images

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Une fois n'est pas coutume, nous allons découvrir et utiliser une alternative à OpenCV, scikit-image communément appelé skimage. Nous implémenterons la reconnaissance d'images avec la méthode des histogrammes de gradients orientés (HOG : Histogram of Oriented Gradients) associée à une machine à vecteurs de support (SVM : Support Vector Machine). Cette méthode est employée dans bien des applications telles que l'automobile, pour la détection de piétons [1].