Survivre en environnement hostile : chroniques d’un prestataire

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
138
Mois de parution
mai 2011


Résumé
Ah, les joies de la prestation de service… La prestation est quelque chose de magique ! On peut se retrouver dans des mondes où IE6 règne en maître incontesté, dans des mondes où l’on vous accuse de piratage dans la société car vous recherchez des numéros de série (les fameux « serials » si chers au monde propriétaire) pour Python (si si !), etc.

1. Mon rôle de prestataire et ma vie privée

Avant de commencer à râler, il faut que je vous présente le contexte, à savoir mon profil professionnel. Sans rentrer dans les détails, mon travail de prestataire est un travail transverse orienté technique : situé entre les développeurs et l’exploitation, je me retrouve confronté à des environnements Unix/Linux et différents SGBD. Dans la majorité des cas, mon poste de travail est sous Windows. La plupart des manipulations se font sur les serveurs, mais il peut m’arriver d’avoir à faire des recherches/comparaisons/etc. en local : sous un poste Windows, le besoin d’avoir une véritable ligne de commandes outillée se fait alors sentir.

Mon expérience et mon intérêt dans le libre (comparée aux autres prestataires) fait souvent de moi un référent Unix/Linux, ce qui est un des atouts de mon CV lorsque ma société de services me propose à un client. En tant qu’informaticien orienté technique et référent, je...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite