Édito

Magazine
Marque
MISC
Numéro
120
Mois de parution
mars 2022


Résumé

Le 10 février dernier, la CNIL demandait à un gestionnaire de sites web d’arrêter d’utiliser Google Analytics [1] suite à la plainte de l’association NOYB. Cette annonce semble témoigner d’un début de raidissement des organismes étatiques français et européens vis-à-vis des fournisseurs de services extra-européens. En effet, suite à la décision de la Cour de justice de l’Union européenne en juillet 2020 d’invalider le Privacy Shield [2], l’Europe et la France durcissent la réglementation de l’usage des solutions SaaS américaines. En mai 2021 [3], la CNIL demandait aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche de cesser d’utiliser des solutions SaaS américaines, et notamment Microsoft 365 et Zoom. Quelques mois plus tard, plusieurs médias se sont fait l’écho d’un courrier de la DINUM aux administrations françaises [4] leur précisant que Microsoft 365 n’était pas conforme à SecNumCloud et que son utilisation devait cesser d’ici à 12 mois.


Ce raidissement vis-à-vis des fournisseurs de services numériques extra-européens fait suite à des années d’une position relativement hésitante et peu lisible. L’Union européenne semble avoir longtemps hésité entre la posture libérale américaine, qui n’a d’ailleurs duré que tant que des concurrents sérieux tels que Huawei ne faisaient pas...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Édito

Magazine
Marque
MISC
Numéro
124
Mois de parution
novembre 2022
Résumé

Même si je n’ai plus participé au salon monégasque automnal depuis plusieurs années, je ne rate jamais la lecture du discours que Guillaume Poupard donne à cette occasion. Une des annonces a été la création d’une startup d'État, « Mon Service Sécurisé », visant à aider les structures de taille intermédiaire à sécuriser leurs services numériques. L’ANSSI fait le constat que si la maturité des grandes administrations et entreprises a largement progressé, il en est tout autre des organisations de taille plus modeste. Il suffit d’ailleurs de lire les titres de presse égrenant les hôpitaux, collectivités, universités ou écoles dont le système d’information est bloqué suite à une attaque pour se convaincre de l’inadéquation de leur sécurité face aux menaces. Et ce n’est certainement que la partie émergée de l’iceberg, les vols de données sans demande de rançon sont par nature discrets et pas forcément détectés par les administrations et entreprises ciblées.

Introduction au dossier : Objets connectés - Quels risques pour votre système d’information ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
124
Mois de parution
novembre 2022
Spécialité(s)
Résumé

Lorsque les premiers objets connectés ont commencé à envahir nos maisons, nous avons été nombreux à essayer de comprendre leur fonctionnement et regarder sous la capot. Et force est de constater que la sécurité n’était clairement pas le point fort de la plupart de ces objets. Si certains pouvaient résister à quelques attaques, c’était dû à l’usage de protocoles exotiques ou propriétaires rendant plus complexe le travail du pentester non outillé pour taquiner les ondes...

Édito

Magazine
Marque
MISC
Numéro
123
Mois de parution
septembre 2022
Résumé

« Il existe deux types de cryptographie dans le monde : la cryptographie qui protège vos documents de la curiosité de votre petite sœur et celle qui empêche les gouvernements les plus puissants de lire vos fichiers. ». Quand Bruce Schneier écrivait ceci en 1998, peu de citoyens de pays occidentaux considéraient l'intérêt de protéger leurs communications d’oreilles indiscrètes et surtout pas de leur gouvernement.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Stubby : protection de votre vie privée via le chiffrement des requêtes DNS

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Depuis les révélations d’Edward Snowden sur l’espionnage de masse des communications sur Internet par la NSA, un effort massif a été fait pour protéger la vie en ligne des internautes. Cet effort s’est principalement concentré sur les outils de communication avec la généralisation de l’usage du chiffrement sur le web (désormais, plus de 90 % des échanges se font en HTTPS) et l’adoption en masse des messageries utilisant des protocoles de chiffrement de bout en bout. Cependant, toutes ces communications, bien que chiffrées, utilisent un protocole qui, lui, n’est pas chiffré par défaut, loin de là : le DNS. Voyons ensemble quels sont les risques que cela induit pour les internautes et comment nous pouvons améliorer la situation.

Surveillez la consommation énergétique de votre code

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Être en mesure de surveiller la consommation énergétique de nos applications est une idée attrayante, qui n'est que trop souvent mise à la marge aujourd'hui. C'est d'ailleurs paradoxal, quand on pense que de plus en plus de voitures permettent de connaître la consommation instantanée et la consommation moyenne du véhicule, mais que nos chers ordinateurs, fleurons de la technologie, ne le permettent pas pour nos applications... Mais c'est aussi une tendance qui s'affirme petit à petit et à laquelle à terme, il devrait être difficile d'échapper. Car même si ce n'est qu'un effet de bord, elle nous amène à créer des programmes plus efficaces, qui sont également moins chers à exécuter.

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous