Plus de mémoire de données pour vos projets AVR

Open Silicium n° 003 | juillet 2011 | Denis Bodor
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Les microcontrôleurs de la famille AVR, qu'il s'agisse d'ATtiny ou d'ATmega, disposent tous d'une certaine quantité de mémoire EEPROM intégrée. Ceci permet de stocker des informations qui perdureront après une coupure d'alimentation de votre montage. Malheureusement, même si 128 ou 512 octets peuvent être suffisants pour un certain nombre de développements, il arrive souvent que cette limite pose problème. La solution ? Ajouter une EEPROM externe.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article