Utiliser simplement le MIDI avec Ardour

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
45
Mois de parution
juin 2019
Spécialité(s)


Résumé
Souvenez-vous ! Il y a deux ans, j’avais fait paraître un article consacré à la découverte d’Ardour [1], ce séquenceur multipiste open source aux ressources incroyables et facile de prise en main. Nous y avions vu comment créer une piste, enregistrer une source audio et la traiter de façon sommaire. Aujourd’hui, nous allons aborder un autre aspect important de l’informatique musicale : le MIDI. Nous allons voir en particulier comment il est possible d’utiliser un clavier maître externe pour commander des instruments virtuels sur Ardour.

Prérequis

Pour ce tutoriel, vous aurez besoin :

  • d'un système GNU/Linux Debian (pour ma part, un pimpant Ubuntu 18.10) ;
  • du logiciel Ardour ;
  • d’une interface audio externe (facultatif) ;
  • d’un clavier maître MIDI (un LPK 25 de chez AKAI en ce qui me concerne).

Étape 1 : Le MIDI sous Linux

Le MIDI sous Linux, c’est un vaste sujet : nativement géré par ALSA, il est également possible d’utiliser le serveur JACK, dédié à l’audio en utilisation « avancée », pour gérer vos périphériques. Pour des raisons de commodité, nous allons travailler avec ALSA.

Notez toutefois que pour les utilisateurs de JACK, l’installation d’un petit paquet sera bien utile pour faire le pont entre les deux serveurs audio. Ce paquet s’appelle a2jmidid et s’installe ainsi :

sudo apt-get install a2jmidid

Le MIDI en pratique, c’est à la fois le protocole en lui-même, qui gère les entrées/sorties entre la machine et vos périphériques et l’utilisation de banques de sons que l’on...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Réalisez une vidéo promotionnelle avec Kdenlive

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
110
Mois de parution
novembre 2018
Spécialité(s)
Résumé
Qui a dit que le montage vidéo n’était réservé qu’aux seuls Mac et consorts ? Aujourd’hui, comme dans de nombreux domaines de la création, le montage vidéo est rendu possible grâce à des outils comme Kdenlive. Puissant et ergonomique, ce logiciel libre vous permet de monter de façon simple et rapide des vidéos, photos et bandes audios. Dans ce tutoriel, nous allons réaliser une vidéo promotionnelle et insérer de l’audio sur des images tournées en prise de vue réelle.

Créez vos partitions musicales avec MuseScore

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
106
Mois de parution
mars 2018
Spécialité(s)
Résumé
La gravure musicale, c’est le terme historique pour parler de la mise en forme d’une partition musicale. En effet, à l’époque où l’ordinateur et les outils puissants d’aujourd’hui n’existaient pas, la reproduction de partitions écrites à la main devait passer par un graveur qui fabriquait des matrices servant à la reproduction des partitions (aujourd’hui encore, certains graveurs continuent de travailler à la main pour du travail très haut de gamme). Le terme est resté et l’on parle de nos jours de logiciel de gravure musicale ou encore de notation. MuseScore est un logiciel libre de grande qualité permettant d’écrire ses partitions, tablatures et paroles et d’exporter le résultat en MIDI, audio et PDF. Dans ce tutoriel, vous allez apprendre à paramétrer l’éditeur, utiliser les outils de gravure puis exporter le fichier en MIDI, audio et fichier PDF.

Réaliser une carte de visite avec Scribus

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
106
Mois de parution
mars 2018
Spécialité(s)
Résumé
Faire de la PAO (publication assistée par ordinateur) et du graphisme avec Linux ? Non seulement c’est possible, mais c’est très facile et les outils à mettre en œuvre sont de qualité professionnelle. Nous allons réaliser dans ce tutoriel une carte de visite professionnelle grâce au logiciel de publication Scribus. Nous installerons des polices libres de droits, créerons des formes simples, fabriquerons nos couleurs puis exporterons le résultat en PDF avec des fonds perdus. Tout ça, en open source, s’il vous plaît !

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Les nouvelles menaces liées à l’intelligence artificielle

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Sommes-nous proches de la singularité technologique ? Peu probable. Même si l’intelligence artificielle a fait un bond ces dernières années (elle est étudiée depuis des dizaines d’années), nous sommes loin d’en perdre le contrôle. Et pourtant, une partie de l’utilisation de l’intelligence artificielle échappe aux analystes. Eh oui ! Comme tout système, elle est utilisée par des acteurs malveillants essayant d’en tirer profit pécuniairement. Cet article met en exergue quelques-unes des applications de l’intelligence artificielle par des acteurs malveillants et décrit succinctement comment parer à leurs attaques.

Migration d’une collection Ansible à l’aide de fqcn_migration

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Distribuer du contenu Ansible réutilisable (rôle, playbooks) par l’intermédiaire d’une collection est devenu le standard dans l’écosystème de l’outil d’automatisation. Pour éviter tout conflit de noms, ces collections sont caractérisées par un nom unique, formé d’une espace de nom, qui peut-être employé par plusieurs collections (tel qu'ansible ou community) et d’un nom plus spécifique à la fonction de la collection en elle-même. Cependant, il arrive parfois qu’il faille migrer une collection d’un espace de noms à un autre, par exemple une collection personnelle ou communautaire qui passe à un espace de noms plus connus ou certifiés. De même, le nom même de la collection peut être amené à changer, si elle dépasse son périmètre d’origine ou que le produit qu’elle concerne est lui-même renommé.

Mise en place d'Overleaf Community pour l’écriture collaborative au sein de votre équipe

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Si vous utilisez LaTeX pour vos documents, vous connaissez vraisemblablement Overleaf qui vous permet de rédiger de manière collaborative depuis n’importe quel poste informatique connecté à Internet. Cependant, la version gratuite en ligne souffre de quelques limitations et le stockage de vos projets est externalisé chez l’éditeur du logiciel. Si vous désirez maîtriser vos données et avoir une installation locale de ce bel outil, cet article est fait pour vous.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous