De l'utilité d'un certificat TLS signé

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
90
Mois de parution
juillet 2015
Spécialité(s)


Résumé
Le protocole TLS (anciennement SSL) permet de chiffrer, donc de sécuriser, les transferts sur Internet ; cela se fait avec un chiffrement asymétrique. Mais il a également une seconde utilité, tout aussi importante : identifier formellement l'entité avec laquelle on communique. C'est pourquoi un certificat SSL ne peut être estimé fiable que s'il est correctement signé...

1. Le protocole TLS

Le protocole TLS est utilisé pour encapsuler différents autres protocoles qui font originellement transiter des données « en clair ». Normalisée pour certains protocoles (HTTPS, IMAPS, SMTPS, FTPS, etc.), cette méthode peut être appliquée à n'importe quel autre protocole grâce à des outils comme stunnel.

Encore de nos jours, on a l'habitude de parler de SSL. Mais en réalité, ce protocole a changé de nom il y a belle lurette. Il était développé par Netscape, la première version est apparue en 1994, mais ce n'est qu'avec la version 2 (1995) que SSL a été rendu public ; la version 3 est sortie en 2006. C'est ensuite l'IETF (Internet Engineering Task Force) qui a repris le développement, changeant le nom du protocole au passage : TLS v1.0 est sorti en 1999.

Lorsqu'un client se connecte à un serveur TLS, le déroulement de la connexion est le suivant :

- le client se connecte au...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Supervisez votre consommation électrique sur Raspberry Pi

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
8
Mois de parution
septembre 2015
Spécialité(s)
Résumé
Les compteurs de courant électroniques, installés dans les foyers français par ERDF, comportent une sortie appelée « téléinformation », qui permet de recevoir le détail des informations sur un autre appareil. Habituellement utilisée par des boîtiers appelés « gestionnaires d'énergie », cette sortie peut être connectée sur un ordinateur...

Charger une voiture électrique avec du matériel libre

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
8
Mois de parution
septembre 2015
Spécialité(s)
Résumé
Différentes méthodes existent pour charger une voiture électrique : cela va de la simple prise, jusqu'aux « wallbox » très onéreuses de certains constructeurs de matériel électrique… mais on peut aussi faire cela avec un matériel libre : OpenEVSE.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Les listes de lecture

9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Vous désirez apprendre le langage Python, mais ne savez pas trop par où commencer ? Cette liste de lecture vous permettra de faire vos premiers pas en découvrant l'écosystème de Python et en écrivant de petits scripts.
11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La base de tout programme effectuant une tâche un tant soit peu complexe est un algorithme, une méthode permettant de manipuler des données pour obtenir un résultat attendu. Dans cette liste, vous pourrez découvrir quelques spécimens d'algorithmes.
10 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
À quoi bon se targuer de posséder des pétaoctets de données si l'on est incapable d'analyser ces dernières ? Cette liste vous aidera à "faire parler" vos données.
Voir les 53 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous