Utilisez vos applications Windows même sous Linux avec Wine 1.5 !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
77
Mois de parution
mai 2013
Spécialité(s)


Résumé
C'est l'une des premières problématiques qui se présentent lorsqu'on décide d'abandonner son système d'exploitation propriétaire au profit de Linux. « Comment continuer à utiliser les logiciels que j'appréciais tant ? ». Rassurez-vous, la plupart du temps, il existe des équivalents libres. Mais quand ce n'est pas le cas... reste à se tourner vers Wine !

1. Wine, un émulateur pas comme les autres

Wine est l'acronyme récursif de Wine Is Not an Emulator. En effet, Wine n’est pas vraiment un émulateur, car il ne simule pas réellement le fonctionnement d’un système d'exploitation comme en sont capables QEMU ou VirtualBox. En réalité, il est une implémentation libre de l'API de Microsoft Windows, bâtie sur X-Window et Unix, et permet ainsi d'utiliser sous Linux certains programmes initialement conçus pour fonctionner sous Windows. Wine est donc « un interpréteur » Windows : il interprète les instructions requises par les applications Windows pour être exécutées sous Linux.

Nous précisons « certains » programmes, car en effet, tous les programmes conçus pour Windows ne fonctionnent pas forcément (ou pas correctement) sous Wine ! Toutefois, il supporte aujourd'hui un bel éventail d'applications, dont la plupart des derniers jeux vidéo à la mode (WoW, StarCraft I et II, Counter-Strike, Command & Conquer,...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

OpenStreetMap, la carte dont vous êtes le héros !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
86
Mois de parution
novembre 2014
Spécialité(s)
Résumé
Le projet a fêté ses 10 ans d'existence au mois d'août. C'est LE projet de référence en matière de données géographiques libres. D'ailleurs, il fait partie des « producteurs de données » sur data.gouv.fr depuis presque un an déjà. Retour sur un projet d'envergure mondiale, auquel vous aussi vous pouvez contribuer !

Sécurisez vos échanges grâce à GnuPG !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
86
Mois de parution
novembre 2014
Spécialité(s)
Résumé
GnuPG (ou GPG) est une implémentation libre du standard OpenPGP, un format développé par l'Internet Engineering Task Force (IETF), initialement conçu pour le chiffrement et l'authentification des courriers électroniques. Quelques commandes à connaître, et vous pouvez être certain que vos e-mails ne pourront être lus par une personne autre que leurs destinataires.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Les listes de lecture

8 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Découvrez notre sélection d'articles pour faire vos premiers pas avec les conteneurs, apprendre à les configurer et les utiliser au quotidien.
11 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Si vous recherchez quels sont les outils du DevOps et comment les utiliser, cette liste est faite pour vous.
8 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Il est essentiel d'effectuer des sauvegardes régulières de son travail pour éviter de perdre toutes ses données bêtement. De nombreux outils sont disponibles pour nous assister dans cette tâche.
Voir les 49 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous