Tout ce qu'il faut savoir sur le protocole LDAP - Partie I : La théorie

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
92
Mois de parution
novembre 2015
Domaines


Résumé

Annuaire LDAP, serveur LDAP, protocole LDAP, arbre LDAP..., vous avez peut-être entendu ce jargon lors de plusieurs occasions au cours de votre vie quotidienne d'administrateur et peut-être même avez-vous déjà eu l'opportunité de manipuler un serveur LDAP à l'instar du fameux OpenLDAP vu sa réputation dans l'univers des annuaires libres, cependant vous êtes-vous posé la question : qu'est LDAP exactement ? C'est dans cet article que j'essayerai de décrypter son identité nous permettant en résultat une maîtrise technique de LDAP et ainsi d'améliorer nos connaissances et notre expertise tant technique que théorique pour une administration optimale dans la pratique.


Introduction

Pourquoi LDAP ? La réponse est aussi simple qu'évidente, parce qu'on le trouve partout lorsqu'on est administrateur d'un parc informatique ou de serveurs dans un Data Center. Les versions serveur de Microsoft Windows à titre d'exemple ont une si forte intimité avec LDAP qu'ils ne peuvent plus s'en séparer. En effet, il s'agit d'une histoire d'amour avec LDAP depuis la naissance d'Active Directory dans Windows 2000 !

Lorsqu'on souhaite centraliser les données d'une entreprise, tels que les comptes d'ouverture de sessions utilisateurs, les comptes de messageries, les informations sur les machines et ressources de l'entreprise et plein d'autres choses, dans un endroit fiable et sécurisé et en même temps facile à accéder et à administrer on a recours certainement à LDAP.

Dans la suite de cet article, je mettrai le point sur les spécifications techniques de ce protocole avec des exemples d'utilisation dans la pratique, mais aussi, et afin de mieux...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

mod_md : quand Apache se met à parler couramment Let's Encrypt

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

L’autorité de certification (AC) Let’s Encrypt a ouvert son service au public le 12 avril 2016. La part du trafic web chiffré ne cessa alors d'augmenter pour représenter actuellement près de 90% du trafic total. Sur le plan technique, Let’s Encrypt a pu réaliser un tel exploit notamment grâce à ACME, son protocole normalisé par l’IETF d’obtention automatisée de certificats. De nombreux clients ACME en ligne de commandes ont été développé et ont répondu à beaucoup de cas d’usage. Plus récemment, une étape supplémentaire a été franchie avec l’intégration de l’obtention de certificats Let’s Encrypt directement au sein de composants d'infrastructures comme HAProxy, Traefik ou les serveurs web Caddy et Apache et son module mod_md. C’est de ce dernier dont nous allons parler ensemble aujourd’hui.

Netcat, l’histoire d’un couteau suisse pour le réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
123
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Lier le monde de l’administration système et celui du réseau n’est pas chose aisée, ni donné à tout le monde. De nombreux outils présents issus du monde de l’open source essaient désespérément d’y trouver une place. L’un d’entre eux a par ailleurs une longueur d’avance. Permettant de jouer avec la création de socket sur la couche transport du modèle OSI, Netcat rayonne dans le monde underground depuis déjà de nombreuses années. Rien de tel qu’une petite histoire pour parler de ce programme légendaire...

Introduction au dossier : Sécurisez vos serveurs et votre réseau local

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

2020 aura été une année marquante pour nos vies et nos sociétés. Il aura fallu se réinventer, trouver des solutions à des situations exceptionnelles. Dans les entreprises, l'Éducation ou la Santé, la mobilisation des ressources informatiques aura été maximale. Nos infrastructures auront ployé, tangué, parfois presque craqué, mais au final, cela aura tenu.