Pilotez de manière optimale vos afficheurs LED

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
34
Mois de parution
juillet 2020
Domaines


Résumé

Trop souvent, dans les forums et/ou sur les sites web, certains ont tendance à conseiller l'approche « facile » plutôt que l'approche « efficace ». Qui n'a jamais vu un jour quelqu'un répondre « mais utilises donc xxx(), ça marche et c'est plus simple » en réponse à une problématique précise ? C'est là, généralement, le fait de personnes qui n'ont que peu d'expérience ou ne comprennent simplement pas la motivation du demandeur. Voici une petite réalisation destinée à mettre en évidence non seulement l'intérêt de « creuser un peu », mais également une bonne raison de mitiger la valeur des conseils trop rapidement prodigués.


Notre problématique, pour cet article, sera de faire fonctionner un afficheur de conception relativement simple. Celui-ci, initialement vendu par DFRobot, se compose de huit afficheurs LED 7 segments, chacun piloté par un registre à décalage 8 bits 74HC595. Ces composants sont chaînés sur le circuit imprimé et forment ainsi un énorme registre de 64 bits, où chaque bit correspond à un segment de LED (7 barres du « 8 » plus le point en bas à droite).

L'ensemble est interfacé via cinq connexions :

  • une masse ;
  • une alimentation 5V ;
  • une entrée série permettant de présenter un bit ;
  • un signal d'horloge permettant de valider un bit ;
  • et un latch permettant d'appliquer le contenu du registre aux sorties correspondantes.

Le 74HC595 dispose également d'une broche de reset pour réinitialiser le registre et une broche output enable dont l'état active/désactive les sorties (pratique pour utiliser la PWM afin de varier l'intensité lumineuse de...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Mesurer l’éclairement avec Arduino

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
37
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Papa de trois enfants en bas âge, j’ai souvent la tête dans les jouets. Mes enfants, comme beaucoup, s’amusent parfois à faire semblant d’acheter. Et si je leur fabriquais une sorte de « caisse/dînette » ! Ce serait tellement mieux s’ils pouvaient scanner des articles et que « ça marche », pour ensuite payer le total par carte !

Godot : comment créer un jeu d’aventure

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Dans cette série dont cet article est le premier, nous allons découvrir comment créer un jeu aussi complexe qu’un jeu d’aventure avec le moteur de jeu Godot. Nous verrons les différentes étapes, les obstacles et les différents outils mis à votre disposition.

Raspberry Pi Pico, Arduino killer ?

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
37
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

« Raspberry Pi ou Arduino ? », voici la question typique que se posent nombre de débutants avant de comprendre rapidement que comparer un ordinateur monocarte (SBC) et une carte microcontrôleur n'a aucun sens. Il s'agit de deux mondes distincts reposant sur des philosophies et des contingences totalement différentes. Mais en ce début d'année 2021, la réponse à cette mauvaise question est devenue délicate, car voici venir la carte Pico : une plateforme équipée d'un microcontrôleur RP2040 double-cœur ARM Cortex M0+... par Raspberry Pi ! En d'autres termes, la question est donc maintenant aussi « Raspberry Pi ou Raspberry Pi ? ».

Une nouvelle méthode d’imagerie tridimensionnelle pour la rétro-ingénierie des circuits intégrés

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
37
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

La rétro-ingénierie matérielle, et plus particulièrement la rétro-ingénierie du silicium, trouve très rapidement ses limites dans les attaques non invasives où la puce reste fonctionnelle et intègre. Pour pouvoir analyser en profondeur un circuit logique, il faut aujourd’hui forcément passer par une décapsulation et une déstratification, ce qui implique alors la destruction inévitable de la puce. Ces méthodes destructives étaient les seuls moyens d’accéder aux différentes couches d’une puce de silicium et donc de pouvoir reconstituer tout le circuit logique de celle-ci. Mais récemment, des chercheurs ont proposé une nouvelle méthode d’imagerie tridimensionnelle des circuits intégrés, d’abord pour un usage industriel, mais aussi inédit pour la rétro-ingénierie du silicium, qui permet l’analyse en profondeur, sans passer par les processus destructeurs habituels.