Utiliser Trac et la messagerie pour l'assistance aux utilisateurs

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
140
Mois de parution
juillet 2011


Résumé
Assister les utilisateurs face aux difficultés qu'ils rencontrent avec les produits et services qui leur sont mis à disposition est une tâche critique pour les services informatiques. Trac (déjà présenté dans le LM HS N°49) intègre un système de gestion des incidents. Mais comment faciliter la relation avec l'utilisateur qui, par définition, nous contacte car il a un problème ? En utilisant, l'outil informatique avec lequel il est le plus familier : la messagerie !

Introduction

Le logiciel libre Trac a déjà été présenté dans votre magazine préféré. C'est une sorte de couteau Suisse très configurable et adaptable grâce à de nombreuses extensions [1]. Il permet de suivre un projet de développement, avec en particulier, un outil de gestion des bugs et problèmes divers. Pour collecter ces demandes, au moins deux scénarios sont envisageables : ouvrir l'écran de saisie de ticket au public ou à certains utilisateurs authentifiés ou bien utiliser la messagerie. Nous verrons ici les avantages de cette dernière solution et les moyens de la mettre en œuvre simplement.

1. Contexte

Dans cet article, nous prenons comme pré-requis un système Trac installé et opérationnel. Les manipulations vous seront proposées dans le contexte suivant :

- Debian 5

- Trac 0.11

- Email2trac 2.0.2

2. Comment intégrer les demandes d'utilisateurs dans le système de gestion de tickets ?

La prise en compte des demandes d'assistance ou remontées de bugs de la...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

L’organisation du code

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
42
Mois de parution
juin 2018
Spécialité(s)
Résumé

À la fin de ce dossier, il faut envisager que notre jeu fera plus de 300 lignes de code, ce qui est déjà relativement conséquent pour un premier essai. Dans la suite des bases que nous sommes en train de poser, vous devez d’ores et déjà avoir à l’esprit, avant même d’aborder la suite, que votre code doit être bien organisé afin de vous y retrouver, de faciliter la mise au point et de le faire évoluer. Nous allons consacrer cet article à voir comment découper de façon logique et cohérente un programme en sous-programmes (à rapprocher du concept de fonction déjà évoqué).

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Stubby : protection de votre vie privée via le chiffrement des requêtes DNS

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Depuis les révélations d’Edward Snowden sur l’espionnage de masse des communications sur Internet par la NSA, un effort massif a été fait pour protéger la vie en ligne des internautes. Cet effort s’est principalement concentré sur les outils de communication avec la généralisation de l’usage du chiffrement sur le web (désormais, plus de 90 % des échanges se font en HTTPS) et l’adoption en masse des messageries utilisant des protocoles de chiffrement de bout en bout. Cependant, toutes ces communications, bien que chiffrées, utilisent un protocole qui, lui, n’est pas chiffré par défaut, loin de là : le DNS. Voyons ensemble quels sont les risques que cela induit pour les internautes et comment nous pouvons améliorer la situation.

Surveillez la consommation énergétique de votre code

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Être en mesure de surveiller la consommation énergétique de nos applications est une idée attrayante, qui n'est que trop souvent mise à la marge aujourd'hui. C'est d'ailleurs paradoxal, quand on pense que de plus en plus de voitures permettent de connaître la consommation instantanée et la consommation moyenne du véhicule, mais que nos chers ordinateurs, fleurons de la technologie, ne le permettent pas pour nos applications... Mais c'est aussi une tendance qui s'affirme petit à petit et à laquelle à terme, il devrait être difficile d'échapper. Car même si ce n'est qu'un effet de bord, elle nous amène à créer des programmes plus efficaces, qui sont également moins chers à exécuter.

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous