Interconnexion de réseaux IPv4 et IPv6

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
140
Mois de parution
juillet 2011


Résumé
La cohabitation des systèmes IPv4 avec les nouveaux réseaux IPv6 va durer très certainement quelques années et parmi les questions sur lesquelles se sont penchés les chercheurs il y avait celles qui consistaient à résoudre les problèmes d'interconnexion entre ces systèmes. C'est sur ce point que nous allons nous concentrer, notamment avec la construction de tunnels. Un document sur les mécanismes de transition vers IPv6 a d'ailleurs été déposé [RFC 2893].

Vous avez sûrement déjà tenté de connecter votre ordinateur personnel à un réseau IPv6 via celui de votre fournisseur d'accès, un serveur de tunnel (tunnel broker) comme SixXS, Gogonet ou Hurricane Electrics ou encore une autre technique. Vous êtes passé par un tunnel. Ce sont quelques unes de ces techniques que nous allons voir. Dans une première partie nous ferons un tour de quelques possibilités qui existent en matière d'interconnexion et nous vous proposerons l'expérimentation dans la deuxième partie.

1. Typologie des tunnels IPv4/IPv6

On va considérer (schématiquement) deux grands types de tunnels.

- Les tunnels de transport de données (IP-IP, GRE...).

- Les tunnels d'interconnexion de réseaux IPv4/IPv6.

Les tunnels sont des moyens qui vont permettre d'utiliser le protocole IP pour transporter des paquets entre deux points reliés par le protocole IP. À quoi cela peut-il servir ?

Principalement, permettre la cohabitation IPv4/IPv6 qui risque de faire notre...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

IPv6 et les applications

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
139
Mois de parution
juin 2011
Résumé
Nous avons abordé, au cours des moments passés ensemble, l'adressage IPv6, la configuration en mode sans ou avec état, le fonctionnement de radvd, DHCPv6 et nous avons terminé avec la configuration d'un serveur de nom. Nous allons utiliser ce dernier pour mettre en place quelques services qui devront fonctionner à la fois sur IPv4 et sur IPv6. Parmi les services, nous allons commencer par SSH, puis FTP, ensuite HTTP avec Apache2, et nous terminerons enfin par une suite de messagerie. Nous tâcherons de voir in fine comment se comporte Netfilter avec IPv6.

IPv6 et la résolution de nom

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
138
Mois de parution
mai 2011
Résumé
Voix off : « Précédemment dans GLMF ». Voilà déjà le troisième article que nous consacrons à IPv6 et plus particulièrement les aspects réseaux et administration. Nous avons découvert comment était composée une adresse, comment la router, comment l'appréhender dans notre environnement. Jusqu'à présent, nous avons pu joindre les machines par leur IP, aujourd'hui, nous vous proposons de les appeler par leur nom !

Initiation à IPv6 en pratique : IPv6, radvd et DHCPv6

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
137
Mois de parution
avril 2011
Résumé
Depuis le dernier article, nous espérons que vous avez vu le bout du tunnel (héhé) et que vous surfez maintenant en IPv6 (la tortue qui bouge, toussa...). Dans ces quelques lignes, nous voudrions nous focaliser sur l'administration de votre réseau local. En effet, vous sortez sur Internet, mais rien ne se passe chez vous. Oui, l'herbe est toujours plus verte ailleurs. Alors, on peut considérer qu'IPv6 sera comme IPv4, juste à ajouter une petite option par-ci, une petite configuration par-là. Ou alors, on peut vivre dans la vraie vie, relever ses manches et savoir que passer à la prochaine génération d'IP, ça va être du boulot, parce que ça ne marche pas tout à fait comme avant (oui, c'était mieux, on sait...). Allez, fin du bla², on passe aux hostilités.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous