Introduction à la bibliothèque Wt

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
127
Mois de parution
mai 2010


Résumé
Lorsque l'on parle « d'application web », les noms qui viennent généralement à l'esprit d'un développeur sont PHP, Ruby, JavaScript, voire Python ou Perl, ou autres cadres applicatifs comme RubyOnRails, Zope, etc. Pourtant, il est parfaitement possible de développer des applications web en utilisant des langages plus usuels et meilleurs en termes de performance, comme le langage C++. C'est précisément l'objet de la bibliothèque Wt.

Certains haussent peut-être déjà les épaules avec dédain, en se disant « les cgi c'est has been et c'est pas pratique ». C'est peut-être vrai, mais c'est hors de propos. La bibliothèque Wt [1], dont le nom n'est pas sans évoquer celui d'une autre bibliothèque C++ bien connue, propose un cadre bien plus sophistiqué que celui d'un simple cgi. Il s'agit là de développer une application web (presque) comme on le ferait pour une application usuelle, en se basant sur des outils comme Gtk+ ou Qt. Donc en appliquant les paradigmes habituels d'une programmation événementielle.

Là où Gtk+ ou Qt nous masquent les détails incompréhensibles liés au système graphique bas niveau (typiquement la Xlib ou un framebuffer), Wt nous masque les détails abscons de la communication entre le serveur et le navigateur web, encapsulant DHTML, JavaScript et compagnie - bref, Wt nous permet d'exploiter Ajax pour faire du Web2.0 en C++.

1. Installation

Wt (prononcez « witty ») est...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Qt on the Web

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
219
Mois de parution
octobre 2018
Spécialité(s)
Résumé

Le cadriciel C++ Qt est considéré depuis longtemps comme l’un des meilleurs pour le développement d’applications, qu’elles soient dotées ou non d’une interface graphique, qu’elles soient destinées aux PC classiques, aux appareils mobiles ou aux systèmes embarqués. Qt est ainsi disponible pour pratiquement toutes les plateformes majeures existantes. Il en restait une dernière à conquérir : celle des applications web. Ce qui était un vieux rêve pour beaucoup est en passe de devenir une réalité.

Retrouvez vos « bons » vieux jeux DOS avec DOSBox

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
41
Mois de parution
février 2018
Spécialité(s)
Résumé
Dès les débuts du PC au commencement des années 80 (du siècle dernier !), des jeux sont apparus pour ce qui était alors le système roi, l’horrible DOS – alimentant une guéguerre assez puérile avec les partisans d’Apple, d’Amiga ou des consoles dédiées. Certains jeux connurent un énorme succès, mais beaucoup disparurent avec le DOS il y a presque vingt ans. Heureusement, ces anciennes gloires peuvent ressusciter grâce à l’émulateur DOSBox.

Accédez à vos données en C++ avec sqlpp11

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
88
Mois de parution
janvier 2017
Spécialité(s)
Résumé

Si les outils présentés précédemment permettent déjà de faire pas mal de choses avec votre base de données, celle-ci ne montrera véritablement toute sa puissance qu’au travers de programmes effectuant des traitements complexes, des calculs sophistiqués, sur les données extraites.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Stubby : protection de votre vie privée via le chiffrement des requêtes DNS

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Depuis les révélations d’Edward Snowden sur l’espionnage de masse des communications sur Internet par la NSA, un effort massif a été fait pour protéger la vie en ligne des internautes. Cet effort s’est principalement concentré sur les outils de communication avec la généralisation de l’usage du chiffrement sur le web (désormais, plus de 90 % des échanges se font en HTTPS) et l’adoption en masse des messageries utilisant des protocoles de chiffrement de bout en bout. Cependant, toutes ces communications, bien que chiffrées, utilisent un protocole qui, lui, n’est pas chiffré par défaut, loin de là : le DNS. Voyons ensemble quels sont les risques que cela induit pour les internautes et comment nous pouvons améliorer la situation.

Surveillez la consommation énergétique de votre code

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Être en mesure de surveiller la consommation énergétique de nos applications est une idée attrayante, qui n'est que trop souvent mise à la marge aujourd'hui. C'est d'ailleurs paradoxal, quand on pense que de plus en plus de voitures permettent de connaître la consommation instantanée et la consommation moyenne du véhicule, mais que nos chers ordinateurs, fleurons de la technologie, ne le permettent pas pour nos applications... Mais c'est aussi une tendance qui s'affirme petit à petit et à laquelle à terme, il devrait être difficile d'échapper. Car même si ce n'est qu'un effet de bord, elle nous amène à créer des programmes plus efficaces, qui sont également moins chers à exécuter.

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous