Édito : Too big to fail

Magazine
Marque
MISC
Numéro
118
Mois de parution
novembre 2021


Résumé

Les principaux fournisseurs de Cloud peuvent proposer des SLA bien au-delà de ce que la plupart des DSI sont en capacité d’atteindre. Ainsi, pour une DSI, faire le choix de déployer ses applications sur un IaaS ou d’opter pour une messagerie en mode SaaS chez Google ou Microsoft permettra de garantir une certaine tranquillité d’esprit quant à l'amélioration du taux de disponibilité des applications gérées en interne sur ses propres infrastructures. N’en déplaise aux pseudos-spécialistes affirmant que l’auto-hébergement, parfois derrière une ligne ADSL pour les plus hardis, est à privilégier, c’est très loin d’être la solution la plus fiable. Pour atteindre un SLA de 99,9% à 99,99%, il faut non seulement un data center Tiers 3, plusieurs accès opérateurs avec des arrivées fibres empruntant des chemins distincts afin que la connectivité internet ne soit pas le maillon faible, mais surtout des briques logicielles sur lesquelles il doit être possible de réaliser des opérations de maintenance sans rupture de service.


Pourtant, quand bien même les pannes sur les acteurs majeurs de Cloud sont rares, l’actualité récente montre qu’elles ne sont pas impossibles. Les récentes avaries de Facebook et OVH en octobre nous rappellent qu’opérer un Cloud n’est pas de la magie et que les erreurs humaines existent. Et si, à l’époque où l’hébergement interne était la norme, les...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Introduction au dossier : Patch management - améliorer les processus de mise à jour de sécurité

Magazine
Marque
MISC
Numéro
123
Mois de parution
septembre 2022
Spécialité(s)
Résumé

À l’époque où j’ai commencé l’informatique, lorsqu’une faille de sécurité était découverte sur une brique applicative, le passage des mises à jour sur les serveurs se faisait souvent à renfort de ./configure;make;make install. Certains vieux barbus restent nostalgiques de l’époque dorée où recompiler sendmail chaque semaine sur autant de distributions Linux qu’ils géraient de serveurs constituait le cœur de leur travail. Pour nos Bastard Operator From Hell, la valeur professionnelle se mesurait au nombre d’options de compilations connues sur gcc et leur capacité à modeler chaque serveur à leur image en s’éloignant au maximum des standards. Si certains regardent de haut les plus jeunes qui ne savent même plus recompiler un noyau, il convient de rappeler que le nombre de serveurs gérés par un admin sys a souvent été multiplié par un facteur dix à cent en vingt ans.

Édito

Magazine
Marque
MISC
Numéro
122
Mois de parution
juillet 2022
Résumé

Beaucoup de spécialistes auraient certainement parié que l’invasion de l’Ukraine par la Russie marquerait l’avènement de la cyberguerre. La Russie est régulièrement citée, avec les États-Unis et la Chine, comme l’une des nations disposant de capacités offensives dans le cyberespace les plus avancées. Des groupes de pirates, supposés affiliés à l’armée russe comme Fancy Bear aka APT 28, ont la réputation de disposer de ressources et compétences parmi les plus élevées au monde.

Introduction au dossier : Adopter le DevSecOps - Intégrer la sécurité dans votre production informatique

Magazine
Marque
MISC
Numéro
122
Mois de parution
juillet 2022
Spécialité(s)
Résumé

De la même manière que le cycle en V a depuis longtemps été abandonné pour la plupart des projets de développement au profit de la méthodologie agile, plus souple et permettant de raccourcir le temps de mise en œuvre d’un projet, beaucoup de structures ont commencé à adopter l’approche DevOps.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Stubby : protection de votre vie privée via le chiffrement des requêtes DNS

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Depuis les révélations d’Edward Snowden sur l’espionnage de masse des communications sur Internet par la NSA, un effort massif a été fait pour protéger la vie en ligne des internautes. Cet effort s’est principalement concentré sur les outils de communication avec la généralisation de l’usage du chiffrement sur le web (désormais, plus de 90 % des échanges se font en HTTPS) et l’adoption en masse des messageries utilisant des protocoles de chiffrement de bout en bout. Cependant, toutes ces communications, bien que chiffrées, utilisent un protocole qui, lui, n’est pas chiffré par défaut, loin de là : le DNS. Voyons ensemble quels sont les risques que cela induit pour les internautes et comment nous pouvons améliorer la situation.

Surveillez la consommation énergétique de votre code

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Être en mesure de surveiller la consommation énergétique de nos applications est une idée attrayante, qui n'est que trop souvent mise à la marge aujourd'hui. C'est d'ailleurs paradoxal, quand on pense que de plus en plus de voitures permettent de connaître la consommation instantanée et la consommation moyenne du véhicule, mais que nos chers ordinateurs, fleurons de la technologie, ne le permettent pas pour nos applications... Mais c'est aussi une tendance qui s'affirme petit à petit et à laquelle à terme, il devrait être difficile d'échapper. Car même si ce n'est qu'un effet de bord, elle nous amène à créer des programmes plus efficaces, qui sont également moins chers à exécuter.

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous