Programmer avec GTK+

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
194
Mois de parution
juin 2016
Spécialité(s)


Résumé
Cet article va vous présenter les rudiments de la programmation d'applications graphiques en C à l'aide de la boîte à outils GTK+ (GIMP Toolkit).

Dans cet article, vous apprendrez à développer une petite application en C permettant de simuler un système d'authentification utilisateur. Vous découvrirez comment organiser les éléments graphiques dans la fenêtre, comment gérer les événements utilisateur (comme le clic sur un bouton), comment paramétrer le style des éléments avec du CSS (Cascading Style Sheet) comme en HTML, et enfin comment internationaliser l'application (c'est-à-dire afficher les textes en fonction de la langue utilisée).

L'histoire de GTK+ [1] a commencé vers 1996 quand Peter MATTIS a voulu remplacer la boîte à outils Motif pour le développement de GIMP (GNU Image Manipulation Program). Cette librairie s'appelait initialement GTK (GIMP ToolKit) et a été renommée GTK+ lors de sa réécriture en programmation orientée objet. Elle est écrite en C/C++, mais un très grand nombre d'autres langages sont supportés comme Python, Perl, PHP, etc.

GTK+ fait partie intégrante du projet GNU et a...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Sécurisez vos noms de domaine avec DNSSEC

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
225
Mois de parution
avril 2019
Spécialité(s)
Résumé

Le service DNS (Domain Name System) est depuis les années 1980 un des composants essentiels du fonctionnement d’Internet, car il permet notamment la conversion d’un nom de domaine en adresse IP (et l’inverse également). Il a été la cible de plusieurs attaques comme l’usurpation d’identité DNS (DNS ID Spoofing [1]) et la pollution de cache (DNS cache poisoning [1] [2]). Avec la mise en place d’une zone racine « signée » en janvier 2010 ([3]), il est désormais possible de vérifier les données reçues par le système DNS en activant DNSSEC (Domain Name System Security Extensions [4]). Je vous propose donc de voir comment mettre en œuvre tout cela.

Installation sans écran de Slackware sur un Raspberry Pi 3

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
207
Mois de parution
septembre 2017
Spécialité(s)
Résumé
Vous venez d'acheter un Raspberry Pi 3 et vous n'avez pas d'écran avec un connecteur HDMI à portée de main pour installer/paramétrer votre petit « jouet ». Qu'à cela ne tienne, un câble Ethernet suffira ! Je vous propose également de voir comment on peut utiliser un autre système Linux que la distribution de référence Raspbian, en installant par exemple une Slackware.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Les listes de lecture

9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Vous désirez apprendre le langage Python, mais ne savez pas trop par où commencer ? Cette liste de lecture vous permettra de faire vos premiers pas en découvrant l'écosystème de Python et en écrivant de petits scripts.
11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La base de tout programme effectuant une tâche un tant soit peu complexe est un algorithme, une méthode permettant de manipuler des données pour obtenir un résultat attendu. Dans cette liste, vous pourrez découvrir quelques spécimens d'algorithmes.
10 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
À quoi bon se targuer de posséder des pétaoctets de données si l'on est incapable d'analyser ces dernières ? Cette liste vous aidera à "faire parler" vos données.
Voir les 53 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous