Oracle... Ô désespoir ???

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
136
Mois de parution
mars 2011


Résumé
Merci à Sun pour sa compréhension et son implication dans l'open source, mais surtout merci à Oracle pour n'avoir rien compris du tout au modèle et se focaliser sur le retour sur investissement et la propriété intellectuelle. En adoptant cette attitude agressive vis-à-vis des communautés, Oracle les pousse à réagir, à s'affirmer et finalement à forker.

À force d'avoir poussé des coups de gueule depuis plus d'un an et demi, j'ai fini par avoir une extinction de voix. Rajoutez à cela des fêtes de fin d'année dignes de ce nom... Bref ! Je suis toujours en cours de rétablissement, et je m'étais décidé à écrire un article sur mes bonnes résolutions pour l'année 2011. Mais il devra attendre... car là, j'ai un coup de gueule qui monte et il faut que je le laisse sortir, sinon je vais être de mauvais poil et difficile à vivre pour mes proches et mes collègues.

Bon, l'origine de mon coup de gueule est la découverte de la citation suivante :

« If an open source product gets good enough, we'll simply take it. »

Larry Ellison – PDG et fondateur d'Oracle

C'est quand même beau !! Digne d'un seigneur de guerre... Le problème avec ce genre de vision, basée sur le rapport de force, la domination et le pouvoir, c'est que cela marche bien tant qu'on reste dans le même référentiel. Mais dès que cela entre en conflit avec une...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Browser Wars - Nouvel épisode

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
224
Mois de parution
mars 2019
Spécialité(s)
Résumé
Microsoft a récemment annoncé officiellement l'abandon, au sein de son navigateur Edge, du moteur EdgeHTML au profit de celui de Chromium donc de Google. Cela n'aura pas d'impact sur l’apparence du navigateur, car il s'agit d'un changement interne de moteur, mais cela risque bel et bien d'en avoir pas mal au niveau du paysage d'Internet. En effet, cela marque un nouveau pas vers l'hégémonie totale de Google sur le Web ! Attention aux dérives que cela pourrait impliquer, l'air de rien...

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous