GHDL et les chaînes de caractères : application à getenv()

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
131
Mois de parution
octobre 2010


Résumé
Les variables d'environnement sont indispensables sous UNIX. Elles permettent aux programmes de communiquer (entre eux ou avec le système d'exploitation) quel que soit le langage et elles assurent l'interface avec les scripts en shell. Elles sont constamment utilisées pour l'automatisation des tâches, en particulier lors des tests de régression ou pour explorer l'influence de différents paramètres dans une simulation. Malheureusement, le langage VHDL ne prévoit rien à ce sujet. Nous allons ici examiner comment lire les variables d'environnement en C puis avec GHDL, et pour cela, il faudra trouver comment transmettre des chaînes de caractères entre notre simulateur préféré et du code en C. C'est le prétexte idéal à un voyage qui va nous faire explorer les entrailles d'Ada, de GCC, de POSIX et de leurs API et ABI...

1. Introduction

J'écrivais dans l'article précédent sur le framebuffer [1] que la structure des chaînes de caractères diffère énormément entre le langage Ada (héritier du Pascal et dans lequel GHDL est écrit) et le C (dans lequel votre noyau préféré est certainement écrit). À cause de cela, il est bien difficile pour du code VHDL de transmettre le nom d'un fichier à du code en C (pour reprendre l'exemple d’init_fb()).

Il serait très pratique de pouvoir transmettre des arguments de la ligne de commandes au code à simuler. Cependant, GHDL ne le permet pas et il refusera même de lancer une simulation s'il trouve un argument qu'il ne comprend pas. Donc on ne peut même pas envisager d’examiner la ligne de commandes (avec du code en C), puisque ce code ne sera pas lancé. On ne peut pas créer nos propres paramètres, car GHDL les bloquerait. Sans accès à la ligne de commandes, comment faire pour lancer l'exécutable avec des paramètres générés par un script...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 98% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

L'interminable quête du parfait petit checksum : analyse comparée

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
259
Mois de parution
septembre 2022
Spécialité(s)
Résumé

La saga des checksums/CRC, commencée dans les colonnes de GLMF il y a 17 ans, a enfin porté ses fruits ! Mais avant de vous présenter LA solution, sa filiation et ses avantages, rien ne vaut une rétrospective des innombrables problèmes à résoudre. C'est aussi un bestiaire de fausses bonnes solutions qu'il est très instructif d'examiner. Ces algorithmes nous hantent, car ils font partie de protocoles établis et de formats indétrônables, mais vous ne pourrez plus prétendre ignorer leurs défauts quand vous les utiliserez !

Une brève histoire des ASIC libres

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
36
Mois de parution
janvier 2021
Spécialité(s)
Résumé

Derrière les annonces sur l’initiative Google/Skywater, à l'heure où NVIDIA rachète ARM et donc booste mécaniquement RISC-V, c'est toute une industrie qui va lentement, et inexorablement, basculer vers... un peu plus d'ouverture. Pour faire le point et envisager tout ce qu’il reste à faire, voici une rapide rétrospective, une petite revue des pratiques et de l’histoire de l'industrie impitoyable des galettes de silicium.

Circuitjs simule des circuits électroniques dans votre navigateur

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
33
Mois de parution
avril 2020
Spécialité(s)
Résumé

Aux antipodes de SPICE, circuitjs est pourtant un outil indispensable que même les débutants devraient avoir le réflexe d'utiliser avant de faire chauffer le fer à souder. Créé par Paul Falstad, il ne nécessite aucune installation, car il tourne directement en JavaScript sur votre navigateur. Son interface minimaliste est rapide à prendre en main et permet de prototyper rapidement des circuits virtuels, essentiellement dans le domaine analogique. Et il est même sous GPL.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Stubby : protection de votre vie privée via le chiffrement des requêtes DNS

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Depuis les révélations d’Edward Snowden sur l’espionnage de masse des communications sur Internet par la NSA, un effort massif a été fait pour protéger la vie en ligne des internautes. Cet effort s’est principalement concentré sur les outils de communication avec la généralisation de l’usage du chiffrement sur le web (désormais, plus de 90 % des échanges se font en HTTPS) et l’adoption en masse des messageries utilisant des protocoles de chiffrement de bout en bout. Cependant, toutes ces communications, bien que chiffrées, utilisent un protocole qui, lui, n’est pas chiffré par défaut, loin de là : le DNS. Voyons ensemble quels sont les risques que cela induit pour les internautes et comment nous pouvons améliorer la situation.

Surveillez la consommation énergétique de votre code

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Être en mesure de surveiller la consommation énergétique de nos applications est une idée attrayante, qui n'est que trop souvent mise à la marge aujourd'hui. C'est d'ailleurs paradoxal, quand on pense que de plus en plus de voitures permettent de connaître la consommation instantanée et la consommation moyenne du véhicule, mais que nos chers ordinateurs, fleurons de la technologie, ne le permettent pas pour nos applications... Mais c'est aussi une tendance qui s'affirme petit à petit et à laquelle à terme, il devrait être difficile d'échapper. Car même si ce n'est qu'un effet de bord, elle nous amène à créer des programmes plus efficaces, qui sont également moins chers à exécuter.

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous