Du Dev au Sysadmin : Automatisez les tests et évitez les régressions

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
105
Mois de parution
novembre 2019
Spécialités


Résumé

L’intégration continue : faire en sorte que les tests soient lancés automatiquement à chaque fois qu’on pousse un commit sur un système de contrôle de versions et donc, réduire la charge mentale et éviter les bourdes qui cassent le master. Partager simplement entre tous les membres de l’équipe le statut des tests et garder un historique. Voilà tout ce à quoi peut servir l’intégration continue. Cet article sera l’occasion de voir en détail comment configurer deux outils d’intégration continue. Histoire que vous ne s-CI-ez plus la branche sur laquelle votre équipe est assise.


Tout le monde sait qu’il faut écrire des tests. Et les lancer. Et tout le monde le fait, bien entendu. Mais si l’on en reste à ce palier, on n’est au final pas très loin du « chez moi, ça marche », mais avec des tests. Sans compter que cela demande une certaine rigueur, une automatisation manuelle du lancement des commandes de tests et de lints et cela, avant de pousser une branche, par exemple. Et les autres membres de l’équipe n’ont alors aucune visibilité sur le résultat de vos tests, à part en vous demandant. C’est là qu’intervient l’intégration continue. L’intégration continue, c’est un ensemble de processus qui visent à vérifier de manière automatique qu’il n’y a pas de régression dans le code. En résumé, cela permet de lancer les tests automatiquement et d’afficher les résultats, de manière visible par l’équipe. Dans cet article, nous allons étudier différents systèmes pour l’intégration continue.

1. L'intégration...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

À la découverte de Clear Linux, l'OS made by Intel

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
126
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Depuis quelques années, Intel a développé son propre système d’exploitation GNU/Linux, nommé Clear Linux OS. Optimisé pour sa gamme de processeurs, le site Phoronix a démontré que cette distribution était vraiment fiable, puissante, ultra-réactive et effectivement taillée sur mesure pour les puces du leader mondial des fondeurs, mais pas uniquement. En effet, ces dires ont également été confirmés par la firme AMD au sujet de ses propres processeurs, rien de moins.

Les bizarreries de l’isolation des IPC

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
250
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Le namespace IPC (Inter-Process Communication) isole les mécanismes de communication interprocessus (sémaphores, mémoire partagée et queues de messages) hérités d’UNIX Système V et bizarrement, seulement une partie de leurs pendants POSIX.

Des bots pour Discord

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
115
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

T'as des bots, mon pote... Elles me bottent. Parfois simples lanceurs de dés ou générateurs de citations de films, les bots peuvent aussi être pensés comme de vrais outils d’automatisation. Qui n’a jamais eu envie de déployer en production avec un simple !deploy dans son outil de discussion d’équipe ? Venez découvrir comment le faire dans cet article !

Godot : tests unitaires et export Android

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
250
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Dans cette série d’articles [1] [2], nous avons découvert comment créer un jeu aussi complexe qu’un jeu d’aventure avec le moteur de jeu Godot. Dans cette dernière partie, nous verrons la finalisation du jeu : menu, tests et export.

Cotation automatique d’un questionnaire manuscrit

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
115
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Suivant le public visé, l’acquisition de données peut encore se faire via un support papier pour des raisons de commodité. Le problème avec le papier, c’est que l’on peut difficilement automatiser l’analyse des données ! À moins que l’on ne se penche sur une solution mettant en œuvre la reconnaissance de symboles...