DataTables : interagir avec les tableaux HTML

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
189
Mois de parution
janvier 2016
Domaines


Résumé

Le plugin DataTables de jQuery permet d'interagir facilement avec un tableau HTML. Il gère la personnalisation du style, la pagination, le filtrage des données et le tri sur une ou plusieurs colonnes.


Body

Objectif

Cet article apprend à installer et utiliser le plugin DataTables, qui permet à l'internaute d'interagir avec un tableau HTML. L'objectif est d'afficher un tableau paginé, trié sur plusieurs colonnes, au style personnalisé, avec des éléments de contrôle en français.

Outils

  • Un navigateur web
  • Un éditeur de texte

Phase 1 - Installation

Pour tester le plugin, il n'est pas nécessaire d'utiliser un serveur Web. Créez un répertoire projet et téléchargez la dernière version du plugin DataTables sur https://www.datatables.net/download/packages. La version utilisée dans cet article est la 1.10.9. Décompressez l'archive téléchargée, renommez-la en DataTables, et placez-la dans le répertoire projet. L'archive contient le plugin ainsi que jQuery dans le sous-répertoire media (voir figure 1). Créez ensuite un fichier tableau.html qui contiendra le tableau sur lequel le plugin DataTables sera appliqué, ainsi qu'un fichier tableau.js qui contiendra le code JavaScript.

datatables_figure_01

Fig. 1 :  Arborescence du projet.

Pour utiliser DataTables, vous devez tout d'abord inclure, dans le fichier tableau.html, les bibliothèques jQuery et DataTables dans l'en-tête de la page html (élément head), ainsi que le fichier de style CSS de DataTables. Le code ci-après montre les inclusions :

<!doctype html>

<html>

<!-- fichier tableau.html -->

<head>

    <meta charset="utf-8">

    <title>Liste fromages</title>

    <script type="text/javascript" src='DataTables/media/js/jquery.js'></script>

    <script type="text/javascript" src="DataTables/media/js/jquery.dataTables.min.js"></script>

    <script type="text/javascript" src="tableau.js"></script>

    <link rel="stylesheet" type="text/css" href="DataTables/media/css/jquery.dataTables.min.css">

</head>

Le tableau html doit contenir l'élément thead, qui définit les titres des colonnes, et l'élément tbody, comportant les données. Le code ci-après montre le corps du fichier HTML :

<body>

    <table id='tab' class='display'>

        <caption>Fromages</caption>

        <thead>

            <tr><th>Nom</th><th>Lait</th><th>Prix</th></tr>

        </thead>

        <tbody>

            <tr><td>Roquefort</td><td>brebis</td><td>4</td></tr>

            <tr><td>Morbier</td><td>vache</td><td>1</td></tr>

            <tr><td>Raclette</td><td>vache</td><td>3</td></tr>

            ...

            <tr><td>St Nectaire</td><td>vache</td><td>2</td></tr>

        </tbody>

    </table>

</body>

</html>

Dans le fichier JavaScript tableau.js, associez DataTables au tableau dont l'attribut id a la valeur tab :

// fichier tableau.js

$(document).ready(function () {

    $('#tab').DataTable();

});

La figure 2 montre le résultat obtenu lorsque le fichier tableau.html est chargé dans le navigateur.

datatables_figure_02

Fig. 2 : Tableau avec les éléments de contrôle par défaut.

Par défaut, DataTables trie le tableau par ordre croissant sur la première colonne (comme sur la figure 2). L'utilisateur peut ensuite trier le tableau, par ordre croissant ou décroissant, sur n'importe quelle colonne. Le tableau de la figure 3 est par exemple trié par ordre de nom décroissant.

datatables_figure_03

Fig. 3 : Tableau trié par ordre décroissant sur la 1ère colonne, avec les éléments de contrôle en français.

Phase 2 - Langue

DataTables affiche le texte des éléments de contrôle en anglais (figure 2), mais il est possible de le configurer pour utiliser une autre langue, par exemple le français (figure 3).

Pour cela, téléchargez le fichier de la langue souhaitée : https://www.datatables.net/plug-ins/i18n.

Dans cet article, le fichier téléchargé est celui de la langue française, obtenu grâce au CDN de DataTables : http://cdn.datatables.net/plug-ins/1.10.9/i18n/French.json.

Placez le fichier French.json dans DataTables/media, et affectez le chemin de ce fichier à la propriété url de la propriété language de DataTables dans le fichier JavaScript :

$(document).ready(function () {

    $('#tab').DataTable({

        language: {

            url: "DataTables/media/French.json"

        }

    });

});

Phase 3 - Éléments de contrôle

L'option dom de DataTables permet de définir les éléments de contrôle du tableau qui seront affichés ainsi que leur ordre dans la page. Le tableau ci-après présente les différents contrôles disponibles pour cette option.

Contrôle

Description

l

Affiche le select indiquant le nombre de lignes à afficher par page

f

Affiche le champ permettant de filtrer les données du tableau

i

Affiche des informations

p

Affiche le menu de pagination

t

Indique l’emplacement du tableau par rapport aux contrôles

r

Affiche un message de traitement

Par défaut la valeur de dom est lftrip (voir figure 4). Il est possible d'utiliser plusieurs fois la même lettre pour dupliquer un contrôle.

datatables_figure_04

Fig. 4 : Éléments de contrôle.

Le code ci-après affiche la pagination au-dessus du tableau (voir figure 5) :

$(document).ready(function () {

    $('#tab').DataTable({

        dom: 'ptlf',

        language: {

            url: "DataTables/media/French.json"

        }

    });

});

datatables_figure_05

Fig. 5 : Modification de l'emplacement des éléments de contrôle.

Le champ Rechercher restreint l'affichage des lignes du tableau à celles qui contiennent la chaîne saisie dans ce champ. Le filtrage n'est pas sensible à la différence majuscules/minuscules.

Phase 4 - Pagination

Il est possible de personnaliser la pagination avec l'option pagingType. Quatre types de pagination sont disponibles : simple,simple_numbers, full, full_numbers (voir figure 6).

datatables_figure_06

Fig. 6 : Différents types de pagination.

Le menu qui définit le nombre de lignes affichées par page est configuré avec l'option lengthMenu. Par défaut, DataTables propose un menu comportant : 10, 25, 50, 100 (voir figure 4). Le nombre de lignes à afficher au chargement du tableau est contrôlé par l'option pageLength.

Le code ci-après, affiche 3 lignes par page, et permet de basculer l'affichage à 5, 10, 15, 20 ou 25 lignes par page (voir figure 7).

pagingType: "simple_numbers",

lengthMenu:[5,10,15,20,25],

pageLength: 3

datatables_figure_07

Fig. 7 : Personnalisation de la pagination.

Phase 5 - Tri

Par défaut, le tri est réalisé sur la première colonne, par ordre croissant (voir figure 2). La propriété order indique les colonnes à utiliser pour le tri et l'ordre à leur appliquer : croissant (asc) ou décroissant (desc). Dans le code ci-après, le tri est réalisé sur la deuxième colonne par ordre décroissant, puis sur la première colonne par ordre croissant (voir figure 8a).

order:[[1,'desc'], [0, 'asc']]

L'option columns, permet de définir le type de la colonne (alphabétique, numérique, … ). L'exemple ci-après, indique que les deux premières colonnes sont de type texte et que la troisième est de type numérique. Le type de la colonne sera pris en compte pour le tri.

columns: [ {type:"text"}, {type:"text"}, {type:"num"} ]

Une cellule peut contenir des éléments html comme dans l'exemple de code ci-après :

<td><em>buffle</em></td>

Alors, au moment du tri, les balises <em></em> seront considérées comme du texte, le tri sera différent de celui attendu par l'utilisateur. Dans la figure 8b, buffle est situé sur la dernière ligne du tableau, lorsque le tri est réalisé par ordre décroissant, car le caractère < a une valeur inférieure aux caractères de l'alphabet.

Pour ignorer les éléments HTML et obtenir le tri souhaité lors de la comparaison (voir figure 8a), il faut donner à la colonne le type html :

columns: [ {type:"text"}, {type:"html"}, {type:"num"} ]

datatables_figure_08

Fig. 8 : Option de tri.

Il est possible d'exclure une ou plusieurs colonnes du tri avec la propriété orderable :

columns: [ {type:"text"}, {type:"html"}, {orderable:false} ]

Phase 6 - Style

Le style du tableau est contrôlé par une ou plusieurs classes de style prédéfinies (voir tableau ci-après), placées dans l'attribut class de l'élément table :

<table id='tab' class='display compact cell-border'>

 

Classe de style

Description

cell-border

    Encadre les cellules

    row-border

      Encadre les lignes

      stripe

        Alterne les couleurs de fond des lignes

        hover

          Change la couleur de fond de la ligne survolée par la souris

          order-column

            Change la couleur de fond des colonnes utilisées pour trier le tableau

            display

              Raccourci pour stripe, hover, row-border, order-column

              nowrap

                Désactive le passage à la ligne dans une cellule, le texte de la cellule est placé sur une seule ligne

                compact

                  Diminue les espaces dans les cellules

                  DataTables supporte les thèmes bootstrap et jQuery UI, et il est aussi possible de personnaliser le thème par défaut avec l'interface de création de thème (voir figure 9) : https://www.datatables.net/manual/styling/theme-creator. Une fois le style défini, cliquez sur le bouton Create stylesheet, puis copiez le code qui apparaît dans l'onglet CSS, et placez-le dans un fichier DataTables/media/css/datatables.css. Remplacez le chemin de la feuille de style dans l'élément link du fichier tableau.html :

                  <link rel="stylesheet" type="text/css" href="DataTables/media/css/datatables.css">

                  datatables_figure_09

                  Fig. 9 : Interface de création de thème.

                  Résultat

                  La figure 10 montre le résultat obtenu une fois toutes les étapes réalisées.

                  $(document).ready(function () {

                      $('#tab').DataTable({

                          language: {

                              url: "DataTables/media/French.json"

                          },

                          dom: "tip",

                          pagingType: "simple",

                          pageLength: 8,

                          order: [[1, 'desc'], [0, 'asc']],

                          columns: [

                              {type: "text"},

                              {type: "html"},

                              {orderable: false}

                          ]

                      });

                  });

                  Le tableau a un style display, compact et cell-border. Les couleurs ont été personnalisées avec le créateur de thème. Les éléments de contrôle présents sont les informations et la pagination de type simple, et ils sont traduits en français. La dernière colonne ne peut pas être triée.

                  datatables_figure_10

                  Fig. 10 : Résultat final.

                   



                  Articles qui pourraient vous intéresser...

                  Conservez l’historique de vos commandes pour chaque projet, le retour

                  Magazine
                  Marque
                  GNU/Linux Magazine
                  Numéro
                  241
                  Mois de parution
                  octobre 2020
                  Domaines
                  Résumé

                  Pouvoir conserver un historique dédié pour chaque projet, voici l’idée géniale énoncée par Tristan Colombo dans un précédent article de GLMF [1]. Cet article reprend ce concept génial (je l’ai déjà dit?) et l’étoffe en simplifiant son installation et en ajoutant quelques fonctionnalités (comme l’autodétection de projets versionnés pour proposer à l’utilisateur d’activer un historique dédié, si ce n’est pas le cas).

                  Système extensible et hautement disponible avec Erlang/OTP

                  Magazine
                  Marque
                  GNU/Linux Magazine
                  Numéro
                  241
                  Mois de parution
                  octobre 2020
                  Domaines
                  Résumé

                  Erlang est un langage de programmation fonctionnel et distribué, créé à la fin des années 80 pour régler de nombreux problèmes issus du monde des télécoms, et plus généralement de l’industrie. Outre le fait qu’il soit l’une des seules implémentations réussies du modèle acteur disponible sur le marché, son autre grande particularité est d’être livré avec une suite d’outils, de modèles et de principes conçus pour offrir un environnement cohérent. Ce framework, nommé OTP, fait partie intégrante de la vie des développeurs utilisant Erlang au jour le jour...