Utiliser le meilleur de Python 2.x et de Python 3.x au sein d’une seule et même application

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
145
Mois de parution
janvier 2012
Domaines


Résumé
La branche Python 2.x a fait ses preuves, elle est aujourd’hui stabilisée et dispose d’un nombre hallucinant de bibliothèques et frameworks qui font de Python ce qu’il est aujourd’hui. Cependant, Python 2.x a également montré quelques limites et les améliorations que le langage devait subir nécessitaient forcément de casser la rétro-compatibilité et donc de passer dans une nouvelle branche, tout en offrant bien entendu à tous les utilisateurs des moyens efficaces permettant de convertir une application vers Python 3.x...

Les efforts portés sur cette nouvelle branche de Python permettent des avancées techniques très appréciables, mais sont également un apport inégalé en terme de cohérence. Une fois que l’on y a goûté, difficile de continuer à travailler encore avec l’ancienne branche et pourtant, on le doit néanmoins, car certaines bibliothèques ou frameworks ne sont pas encore portés.

Cet article a pour but principal de montrer une solution acceptable permettant de commencer un nouveau projet en développant directement en Python 3.x tout ce qui est faisable (sachant qu’une partie conséquente des bibliothèques a déjà été portée) et en continuant d’utiliser Python 2.x pour le reste, en attendant le portage.

Ceci permettra de n’avoir à migrer qu’une petite partie de l’application le jour où toutes les librairies seront disponibles pour la branche 3.x.

Cet article présentera progressivement chaque étape, pas à pas, en insistant sur les choix effectués et sur les...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Application réseau avec Erlang : utilisation du protocole UDP

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
248
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

La société Ericsson, pionnière dans le domaine des télécommunications, a été à l’origine de la création du langage Erlang. La bibliothèque standard offre toutes les méthodes pour gérer les connexions réseau, que ce soit pour créer son protocole au-dessus de TCP, UDP ou encore TLS, mais aussi en réutilisant des implémentations d’ores et déjà existantes au sein de l’écosystème fourni avec la release.

Persistance et objets en C++

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
114
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Au travers de deux articles [1-2] sur les principes de l’orienté objet en C++, nous avions abordé encapsulation, héritage, et polymorphisme. Nous proposons dans ce nouvel article les classes de base pour gérer la persistance d’objets dans des fichiers. Ces classes utilisent les principes énoncés ci-dessus et présentent des stratégies via la généricité. Un exemple de stratégie pour stocker en binaire pourra être redéfini pour d’autres stratégies, comme un stockage en XML.

Intégration des alertes de Nagios dans Grafana

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
248
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Vous avez succombé à l’esthétique soignée des tableaux de bord de Grafana, mais vous ne pouvez pas vous passer de l’écran d’alertes du vénérable Nagios ! Alors, est-il possible de faire cohabiter ces deux produits ? Avec un peu de code Python, cela devrait être possible !

Un bot qui surveille le Web et envoie des alertes

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
114
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

De nos jours, lorsque l’on recherche une information, on se tourne immédiatement vers le Web. Ainsi, de très nombreuses informations sont mises à jour quotidiennement et il faut donc penser à visiter les sites les produisant, de manière à être au courant des dernières modifications. Et si nous codions un bot qui ferait cela pour nous ?