Édito : Mammouthification vs coopération (qui aime bien châtie bien)

Magazine
Marque
MISC
Numéro
76
Mois de parution
novembre 2014


Résumé

Commençons par une banalité : l'affaire Snowden, qui nous envoie de bons baisers de Russie, a été un électrochoc. Ceci dit, quelques mois auparavant, l'intrusion de Bercy aussi. Tout comme celles de l'Élysée, de Belgacom, d'Areva, bref, la routine est faite d'Opérations Tonnerre. Elles ont toutes en commun d'être récentes. Difficile de trouver trace d'une grosse intrusion en France avant 2010.


Depuis, la gestion de crise se professionnalise, s'organise comme LE truc à la mode où tout le monde est expert (que tous les CERT en France lèvent le doigt), mais où concrètement, seule l'ANSSI chez nous, et 2-3 boîtes non françaises ont géré des crises de bout en bout. Si on s'y prend mal, on tape sur un malware, mais il revient et meurt un autre jour... quand il meurt.

Et justement, pas mal de choses bougent sous l'impulsion de l'ANSSI, bien que dans une position ambiguë :

- réglementation... qui conduit globalement les...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Édito : Le retour d'un vieux con

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
24
Mois de parution
septembre 2021
Résumé

Public chéri mon amour, me revoilà !!

Après m'être occupé de 77 numéros et quelques hors séries, avoir fait ma propre nécrologie [1], et comme le formol n'est pas mon kif malgré mon âge canonique, hop, hop, je reviens. Telles ces vieilles gloires déchues qui font des tournées sur des paquebots pour un public centenaire, me revoilà, avec un public rajeuni.

Introduction au dossier : Reverse engineering

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
24
Mois de parution
septembre 2021
Spécialité(s)
Résumé

Bienvenue dans ce dossier consacré au reverse engineering, et plus globalement, à l'analyse de fichiers. Dans le monde pas toujours très accueillant et néanmoins excitant de la cybersécurité, il est un domaine qui est regardé par beaucoup comme un sommet inaccessible : le reverse engineering. Grosso modo, il s'agit, à partir d'un produit fini, de retrouver ses ingrédients. Prenez un Big Mac, et recherchez ce qu'ils mettent dans la sauce, le pain, la salade et le steak, et comment tout cuire et superposer. Pour analyser un produit fini (programme ou hardware), un peu d'astuce, d'espièglerie, c'est la vie du reverser. Il doit avoir un appétit insatiable, une curiosité toujours en éveil, et être prêt à sauter vers de nouvelles saveurs.

Comment analyser un programme : du statique au dynamique jusqu’à l'instrumentation

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
24
Mois de parution
septembre 2021
Spécialité(s)
Résumé

L'analyse d'un binaire, que ce soit un malware, une protection, un binaire inconnu, repose quasiment toujours sur les mêmes approches : analyse statique, dynamique et parfois instrumentation. Dans cet article, nous présentons la démarche et les outils habituels.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous