Le framework Volatility

Magazine
Marque
MISC
Numéro
56
|
Mois de parution
juillet 2011
|
Domaines


Résumé
Pour reprendre les propos de Nicolas Ruff [sstic07], trois méthodologies existent pour réaliser des analyses forensiques: dead forensics, live forensics et « la voie du milieu ». Le dead forensics consiste simplement de manière imagée à débrancher la prise de courant, donc globalement à analyser une copie de disque (appelée aussi image) ou de tous supports numériques. C'est le plus souvent la méthode « officielle ». Le live forensics a pour objectif de réaliser l'analyse sur la cible en cours d'exécution, cette méthode est essentiellement utilisée pour détecter toute éventuelle compromission sur un système. Enfin, « la voie du milieu », comme son nom l'indique, se positionne entre ces deux méthodologies et consiste à analyser une image mémoire d'un système en cours d'exécution. Cette méthodologie a un avantage sur le dead forensics, à savoir qu'il est possible de récupérer et analyser les informations dynamiques en collectant la mémoire physique, et a aussi un avantage sur le live forensics, puisque toute contre-expertise sera possible à partir de l'image analysée.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Introduction au dossier : Ransomwares : état de la menace

Magazine
Marque
MISC
Numéro
107
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Il ne se passe plus un mois sans qu’un ransomware ne touche une entreprise ou administration publique et que cette dernière se retrouve dans une situation délicate, au point que cela atterrisse invariablement dans les colonnes de nos quotidiens (oui bon, dans les bandeaux des chaînes d’information continue). On pourrait simplement dire que l’histoire se répète, qu’il s’agit d’un énième malware qui touche des infrastructures qui ne sont pas à jour, mal configurées, et que tout cela était inéluctable.

Utilisation de services en ligne légitimes par les malwares

Magazine
Marque
MISC
Numéro
107
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Les fraudes sur Internet, qu’elles suivent une motivation financière ou autre, nécessitent généralement de l’ingénierie sociale, ou l’utilisation de malwares. Ces derniers sont plus ou moins furtifs au niveau de leur comportement sur le poste de travail infecté, mais aussi lors de leurs communications sur le réseau avec leur contrôleur, ou serveur de « command and control » (C2). Voulant rendre leur trafic moins détectable, certains cybercriminels ont misé sur l’utilisation de plateformes et services légitimes en ligne. Bien que cette méthode ne soit pas nouvelle en soi, elle tend à être de plus en plus utilisée depuis quelques années.

Programmation UEFI

Magazine
Marque
MISC
Numéro
107
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

La deuxième étape de la compréhension du système UEFI va s’articuler autour de l’implémentation en C avec l’optique de fabriquer sa propre brique UEFI. Le développement va permettre d’illustrer le processus de la chaîne de boot avec pour objectif de mieux appréhender les différentes problématiques de sécurité.

Maîtriser la sécurité de son accès Internet avec OpenWRT

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
117
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Nous allons voir dans cet article comment installer le système GNU/Linux embarqué de type OpenWRT. OpenWRT est un système GNU/Linux pour les matériels embarqués et pour les matériels de types routeurs et box. Il constitue donc la part essentielle pour se libérer des GAFA. C’est un système léger, rapide et performant pour administrer et contrôler son accès Internet. Ce système est optimisé pour la gestion des ressources et supporte de nombreux routeurs.

Investigation numérique sous macOS / HFS+

Magazine
Marque
MISC
Numéro
107
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

La démocratisation de l’écosystème Apple s'est réalisée à tous les niveaux (informatique de gestion, téléphone portable, wearables...) et cela n'a pas été sans éveiller l'intérêt des développeurs de logiciels malveillants. Les équipes de réponse à incident ont donc dû s'adapter afin de pouvoir apporter leur expertise dans les meilleures conditions.

Par le même auteur

Le framework Volatility

Magazine
Marque
MISC
Numéro
56
|
Mois de parution
juillet 2011
|
Domaines
Résumé
Pour reprendre les propos de Nicolas Ruff [sstic07], trois méthodologies existent pour réaliser des analyses forensiques: dead forensics, live forensics et « la voie du milieu ». Le dead forensics consiste simplement de manière imagée à débrancher la prise de courant, donc globalement à analyser une copie de disque (appelée aussi image) ou de tous supports numériques. C'est le plus souvent la méthode « officielle ». Le live forensics a pour objectif de réaliser l'analyse sur la cible en cours d'exécution, cette méthode est essentiellement utilisée pour détecter toute éventuelle compromission sur un système. Enfin, « la voie du milieu », comme son nom l'indique, se positionne entre ces deux méthodologies et consiste à analyser une image mémoire d'un système en cours d'exécution. Cette méthodologie a un avantage sur le dead forensics, à savoir qu'il est possible de récupérer et analyser les informations dynamiques en collectant la mémoire physique, et a aussi un avantage sur le live forensics, puisque toute contre-expertise sera possible à partir de l'image analysée.