Utilisation de FFmpeg pour la conversion multimédia

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
97
Mois de parution
septembre 2016
Spécialité(s)


Résumé
Qui, à son retour de vacances, n'a jamais été confronté à ne pouvoir lire ses vidéos souvenirs sur sa télévision du salon ? Ou alors l'impossibilité de revoir l’épisode de sa série préférée, enregistrée la veille afin de pouvoir le voir en différé. Cet article est pour vous, il présente différents cas d'utilisation de FFmpeg, logiciel de conversion multimédia libre et disponible pour tout système d'exploitation.

1. Présentation

La dernière version de FFmpeg vient tout juste de sortir avant les vacances. Cette version indicée 3.1 porte le doux nom de « Laplace » et apporte son lot d'améliorations et de corrections de bugs. FFmpeg est, comme vous allez le découvrir, un ensemble d'outils multimédia qui fonctionne en ligne de commandes, ce qui peut rebuter les novices au premier abord. Il permet la conversion de multiples formats audio, vidéo, l'extraction de pistes audio d'une vidéo, la création d'un film depuis un ensemble de photos et inversement extraire les images une par une d'une vidéo... Ses possibilités sont « quasi infinies ».

Cette boîte à outils est utilisée par de nombreux logiciels comme Blender, MPlayer, VLC, Xine... Il est également possible, par exemple, de l'utiliser dans des scripts Python via le wrapper PyFFmpeg.

2. Principe de fonctionnement

FFmpeg considère chaque entrée comme un ensemble de flux. Un fichier mkv en est un bel exemple, car il peut contenir...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Facilitez le déploiement de vos Raspberry Pi en créant vos propres images préconfigurées

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Spécialité(s)
Résumé

Ne vous est-il pas arrivé d'avoir un Raspberry Pi et sa carte mémoire sans écran ni clavier et ni souris à proximité pour le configurer lors de sa mise en service ou tout bonnement, lorsque vous souhaitez mettre en route votre projet basé sur Raspberry Pi ? Comme nombre d'applications industrielles ou domotiques, il est possible de préparer une carte mémoire avec une préconfiguration qui permet un tel démarrage. C'est ce que nous allons voir dans cet article.

Réalisez vos deepfakes avec les réseaux génératifs antagonistes

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
234
Mois de parution
février 2020
Spécialité(s)
Résumé

Parmi les applications du moment les plus décriées de l'intelligence artificielle figurent celles qui consistent à falsifier des supports multimédias (vidéos, images ou bandes sons...) dont il est de plus en plus difficile de savoir s'il s'agit d'un support orignal ou corrompu. Vous avez pu vous en rendre compte par vous-même en regardant la vidéo dans laquelle Barack Obama parle comme Donald Trump [1]. Nous allons découvrir dans cet article comment utiliser les réseaux génératifs antagonistes, pour créer des images ou vidéos truquées, communément appelées deepfakes.

Simulez vos circuits électroniques avant de réaliser vos cartes électroniques avec KiCAD

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
32
Mois de parution
janvier 2020
Spécialité(s)
Résumé

Tout comme la conception et la modélisation de systèmes mécaniques via des logiciels libres tels que FreeCAD, SaloméMeca ou bien des logiciels propriétaires comme Catia/Solidworks, la conception, simulation et réalisation de circuits électroniques n'ont jamais été aussi simples depuis l'arrivée de la version 5 de KiCAD [1, 2, 3]. Bien qu'existant depuis de nombreuses années, la dernière mouture de KiCAD intègre la librairie partagée Ngspice pour réaliser les simulations. Il est cependant toujours possible d'utiliser directement Ngspice en tant que plugin, comme nous le verrons également en fin d'article [4].

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous