Utilisation de FFmpeg pour la conversion multimédia

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
97
Mois de parution
septembre 2016
Spécialité(s)


Résumé
Qui, à son retour de vacances, n'a jamais été confronté à ne pouvoir lire ses vidéos souvenirs sur sa télévision du salon ? Ou alors l'impossibilité de revoir l’épisode de sa série préférée, enregistrée la veille afin de pouvoir le voir en différé. Cet article est pour vous, il présente différents cas d'utilisation de FFmpeg, logiciel de conversion multimédia libre et disponible pour tout système d'exploitation.

1. Présentation

La dernière version de FFmpeg vient tout juste de sortir avant les vacances. Cette version indicée 3.1 porte le doux nom de « Laplace » et apporte son lot d'améliorations et de corrections de bugs. FFmpeg est, comme vous allez le découvrir, un ensemble d'outils multimédia qui fonctionne en ligne de commandes, ce qui peut rebuter les novices au premier abord. Il permet la conversion de multiples formats audio, vidéo, l'extraction de pistes audio d'une vidéo, la création d'un film depuis un ensemble de photos et inversement extraire les images une par une d'une vidéo... Ses possibilités sont « quasi infinies ».

Cette boîte à outils est utilisée par de nombreux logiciels comme Blender, MPlayer, VLC, Xine... Il est également possible, par exemple, de l'utiliser dans des scripts Python via le wrapper PyFFmpeg.

2. Principe de fonctionnement

FFmpeg considère chaque entrée comme un ensemble de flux. Un fichier mkv en est un bel exemple, car il peut contenir...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Réalisez une interface interactive pour vos applications avec PyQt5

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
252
Mois de parution
octobre 2021
Spécialité(s)
Résumé

Avec la place de plus en plus importante que prennent les objets connectés dans la vie de tous les jours, il est devenu naturel d'avoir des écrans tout autour de soi qui affichent une multitude d'informations. Dans cet article, nous allons nous focaliser sur l’implémentation Python de la librairie Qt pour créer une interface graphique, quelle qu'en soit l'application.

Scikit-image, une alternative à OpenCV pour la reconnaissance d'images

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
244
Mois de parution
janvier 2021
Spécialité(s)
Résumé

Une fois n'est pas coutume, nous allons découvrir et utiliser une alternative à OpenCV, scikit-image communément appelé skimage. Nous implémenterons la reconnaissance d'images avec la méthode des histogrammes de gradients orientés (HOG : Histogram of Oriented Gradients) associée à une machine à vecteurs de support (SVM : Support Vector Machine). Cette méthode est employée dans bien des applications telles que l'automobile, pour la détection de piétons [1].

Facilitez le déploiement de vos Raspberry Pi en créant vos propres images préconfigurées

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Spécialité(s)
Résumé

Ne vous est-il pas arrivé d'avoir un Raspberry Pi et sa carte mémoire sans écran ni clavier et ni souris à proximité pour le configurer lors de sa mise en service ou tout bonnement, lorsque vous souhaitez mettre en route votre projet basé sur Raspberry Pi ? Comme nombre d'applications industrielles ou domotiques, il est possible de préparer une carte mémoire avec une préconfiguration qui permet un tel démarrage. C'est ce que nous allons voir dans cet article.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous