Le ZTE Open C : un smartphone « bon marché » sous Firefox OS

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
85
Mois de parution
août 2014
Spécialité(s)


Résumé
Adeptes du renard roux, réjouissez-vous ! Vous pouvez désormais acheter dans l'hexagone un smartphone basé sur votre animal et votre noyau favoris !

1. Le téléphone

L'équipementier télécom chinois ZTE a lancé début 2014 le smartphone ZTE Open C avec le système d'exploitation Firefox OS, qui nous a déjà été présenté par ailleurs [1,2]. Ce téléphone 3G est équipé d'un microprocesseur Qualcomm Snapdragon 200 MSM8210 double cœur cadencé à 1,2 GHz, de 512 Mo de mémoire vive, d'un écran tactile 4 pouces 800x480 pixels, d'un capteur photo 2 Mégapixels, d'une batterie 1400 mAh, du Bluetooth, d'un accéléromètre, d'un GPS et du Wi-Fi (802.11b/g/n). Sa taille est de 126x64,7x10,8 mm pour un poids de 127 g. Côté stockage, vous disposez de 1 Go pour les applications et de 900 Mo pour vos fichiers. Le DAS (Débit d'Absorption Spécifique) est annoncé à 0,512 W/kg. Le tout forme un admirable concentré de technologies.

ZTE_Open_C_2

Si les testeurs de smartphones semblent faire la fine bouche, ayant personnellement appris à programmer en BASIC sur les premiers ordinateurs de poche SHARP et CASIO avec typiquement un processeur...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Les nouvelles menaces liées à l’intelligence artificielle

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Sommes-nous proches de la singularité technologique ? Peu probable. Même si l’intelligence artificielle a fait un bond ces dernières années (elle est étudiée depuis des dizaines d’années), nous sommes loin d’en perdre le contrôle. Et pourtant, une partie de l’utilisation de l’intelligence artificielle échappe aux analystes. Eh oui ! Comme tout système, elle est utilisée par des acteurs malveillants essayant d’en tirer profit pécuniairement. Cet article met en exergue quelques-unes des applications de l’intelligence artificielle par des acteurs malveillants et décrit succinctement comment parer à leurs attaques.

Migration d’une collection Ansible à l’aide de fqcn_migration

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Distribuer du contenu Ansible réutilisable (rôle, playbooks) par l’intermédiaire d’une collection est devenu le standard dans l’écosystème de l’outil d’automatisation. Pour éviter tout conflit de noms, ces collections sont caractérisées par un nom unique, formé d’une espace de nom, qui peut-être employé par plusieurs collections (tel qu'ansible ou community) et d’un nom plus spécifique à la fonction de la collection en elle-même. Cependant, il arrive parfois qu’il faille migrer une collection d’un espace de noms à un autre, par exemple une collection personnelle ou communautaire qui passe à un espace de noms plus connus ou certifiés. De même, le nom même de la collection peut être amené à changer, si elle dépasse son périmètre d’origine ou que le produit qu’elle concerne est lui-même renommé.

Mise en place d'Overleaf Community pour l’écriture collaborative au sein de votre équipe

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Si vous utilisez LaTeX pour vos documents, vous connaissez vraisemblablement Overleaf qui vous permet de rédiger de manière collaborative depuis n’importe quel poste informatique connecté à Internet. Cependant, la version gratuite en ligne souffre de quelques limitations et le stockage de vos projets est externalisé chez l’éditeur du logiciel. Si vous désirez maîtriser vos données et avoir une installation locale de ce bel outil, cet article est fait pour vous.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous