Et de trois... Photivo est là !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
69
Mois de parution
janvier 2012
Spécialité(s)


Résumé
On ne peut pas dire que les amateurs de photographie numérique sous Linux ne soient pas gâtés ! En effet, ils ont la chance de pouvoir choisir parmi plusieurs logiciels pour développer leurs prises de vues. Ainsi, chacun pourra trouver son bonheur. Et Photivo devrait en combler plus d'un !

L'interface du logiciel reste dans l'esprit de ses concurrents. Sur la gauche de l'écran de pré-visualisation de la photographie, tous les filtres et outils sont regroupés dans des onglets par type avec, en partie supérieure, l'histogramme de la photographie en cours de développement.

Si vous avez testé Darktable ou RawTherapee, vous ne devriez pas être trop perdu. Les outils et filtres sont appliqués à la pré-visualisation de l'image et peuvent être modifiés ou retirés à tout moment. Ici aussi, vous pourrez travailler dans les espaces de couleurs RVB et Lab qui disposent chacun de leur lot d'outils et de filtres.

1. Optimisez la configuration du logiciel

Pour commencer, le mieux est de changer la langue du logiciel. Pour cela, cliquez sur le petit bouton représentant deux potentiomètres linéaires sous la colonne d'outils pour ouvrir le panneau de configuration du logiciel. Sélectionnez French dans la rubrique Translation, puis relancez le logiciel pour que Photivo...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Transformez votre Raspberry Pi en station de rétrogaming avec Lakka

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
41
Mois de parution
février 2018
Spécialité(s)
Résumé
L'engouement pour les ordinateurs et consoles vintages est tel que certains constructeurs historiques se sont lancés sur le marché ! Alors, pourquoi ne fabriqueriez-vous pas votre propre console vintage ? Une qui vous permettrait non pas de profiter d'une seule console, mais de toutes celles de votre enfance grâce à Lakka !

Redécouvrir ses jeux préférés de PSP grâce à PPSSPP

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
103
Mois de parution
septembre 2017
Spécialité(s)
Résumé
Vous avez passé des heures devant l'écran de votre PSP ? Vous regrettez cette fantastique console portable et vous aimeriez rejouer à certains de vos jeux préférés ? Alors PPSSPP est fait pour vous. Il vous permettra en effet de profiter de vos jeux mais, cette fois, sur grand écran !

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous