Mettre en place votre système de noms de domaine sous Linux

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
69
Mois de parution
janvier 2012
Spécialité(s)


Résumé
Chacun d'entre nous, pour accéder à un site web ou consulter son webmail, intuitivement inscrit l'adresse du site dans son navigateur Internet. Par exemple, pour consulter le site des éditions Diamond, il faut saisir http://www.ed‑diamond.com dans la barre d'adresse du navigateur, puis une requête est transmise au serveur web hébergeant l'ensemble du site demandé et si la page est disponible, elle apparaîtra sur votre écran. Mais derrière cette requête, tout un ensemble de traitements invisibles s’exécutent...

En effet, le réseau Internet basé sur le protocole TCP/IP, identifie chaque hôte ou machine par son adresse IP : une suite de quatre nombres, chacun pouvant prendre une valeur de 1 à 255.

Donc, a priori, notre requête précédente (http://www.ed-diamond.com) n'a aucun sens puisque Internet ne comprend que l'adresse IP que vous cherchez à atteindre et donc, probablement, elle n'arrivera pas à destination ; c'est comme lorsque vous demandez au facteur de transmettre une lettre à un ami en indiquant uniquement son nom et prénom, sans préciser son adresse postale.

Le système de noms de domaine a été créé pour résoudre ce problème.

En effet, le serveur de noms de domaine se situe entre le client à l'origine de la requête et le serveur web. Vous l'avez deviné, je pense, le serveur de noms de domaine couramment appelé DNS (Domain Name System) gère les correspondances entre les noms d'hôtes, pratiques pour les humains, et les adresses IP que manipulent les...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Gestion des releases avec JFrog Artifactory et Nexus

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
268
Mois de parution
mars 2024
Spécialité(s)
Résumé

La gestion des artefacts est importante pour garantir la cohérence et la traçabilité des composants logiciels au sein d'un projet. Dans cet article, nous vous présenterons deux plateformes populaires de gestion d’artefacts : JFrog Artifactory et Nexus. Nous aborderons leurs concepts clés, l'installation et la mise en œuvre, ainsi que l'intégration avec les pipelines de CI/CD. Enfin, nous discuterons des avantages de l'utilisation de ces plateformes dans un environnement DevOps.

Allier tests et DevSecOps : la route vers une application sécurisée

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
266
Mois de parution
novembre 2023
Spécialité(s)
Résumé

Depuis la rigidité du modèle Waterfall, où la sécurité des applications était souvent une réflexion tardive post-développement, l'évolution s'est dirigée vers la méthodologie Agile. Aujourd'hui, non seulement la sécurité des applications est intégrée dès le départ à travers les tests, mais elle se fond également dans des approches plus avancées comme le DevSecOps et l'intégration continue, reflétant une transition vers une conception sécurisée, agile et automatisée.

Protégez vos ressources Kubernetes avec TrilioVault

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
138
Mois de parution
juillet 2023
Spécialité(s)
Résumé

TrilioVault est une solution innovante de protection et de gestion des données conçue spécifiquement pour Kubernetes. Elle offre une approche transparente et évolutive pour sécuriser, sauvegarder et restaurer les applications et les données dans les environnements Kubernetes. Dans cet article, nous explorerons les concepts clés de Triliovault et comment il s'intègre avec Kubernetes pour fournir une solution de protection des données inégalée.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Brève introduction pratique à ZFS

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Il est grand temps de passer à un système de fichiers plus robuste et performant : ZFS. Avec ses fonctionnalités avancées, il assure une intégrité des données inégalée et simplifie la gestion des volumes de stockage. Il permet aussi de faire des snapshots, des clones, et de la déduplication, il est donc la solution idéale pour les environnements de stockage critiques. Découvrons ensemble pourquoi ZFS est LE choix incontournable pour l'avenir du stockage de données.

Générez votre serveur JEE sur-mesure avec Wildfly Glow

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Et, si, en une ligne de commandes, on pouvait reconstruire son serveur JEE pour qu’il soit configuré, sur mesure, pour les besoins des applications qu’il embarque ? Et si on pouvait aller encore plus loin, en distribuant l’ensemble, assemblé sous la forme d’un jar exécutable ? Et si on pouvait même déployer le tout, automatiquement, sur OpenShift ? Grâce à Wildfly Glow [1], c’est possible ! Tout du moins, pour le serveur JEE open source Wildfly [2]. Démonstration dans cet article.

Les listes de lecture

8 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Découvrez notre sélection d'articles pour faire vos premiers pas avec les conteneurs, apprendre à les configurer et les utiliser au quotidien.
11 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Si vous recherchez quels sont les outils du DevOps et comment les utiliser, cette liste est faite pour vous.
8 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Il est essentiel d'effectuer des sauvegardes régulières de son travail pour éviter de perdre toutes ses données bêtement. De nombreux outils sont disponibles pour nous assister dans cette tâche.
Voir les 59 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous