Des modèles moléculaires virtuels avec Avogadro

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
63
Mois de parution
janvier 2011


Résumé
Parmi la multitude d'applications libres pour la chimie, la biochimie ou la biologie, Avogadro est un agréable compromis entre simplicité d'utilisation et performances. Plus qu'une simple visionneuse de molécules, Avogadro permet de dessiner, de mesurer, de calculer, voire même de prévoir l'issue de réaction grâce à ses modules de chimie quantique intégrés...

OS compatibles : Linux, Mac OS X et Windows - Version testée : Avogadro 1.1.0 - Alternatives : GAMGI, AMMP

1. Un logiciel idéal pour étudier ou enseigner

Avogadro n'est pas un simple éditeur ou une visionneuse de molécules. Il offre en effet bien plus de fonctionnalités : affichage de propriétés telles que charges partielles, distances et angles, puis recherche de conformères. Cette application permet également quelques calculs courants (affichage des surfaces de Van des Waals et colorisation selon le potentiel électrostatique notamment) et gère l'affichage des spectres moléculaires (IR et RMN pour le moment, le support des spectres UV est prévu pour les versions futures).

surfaces

Modélisation des surfaces de Van der Waals et colorisation selon le potentiel électrostatique d'une molécule.

Mais surtout, Avogadro permet de construire ses propres molécules, ce qui vient...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Android « L » : un design épuré, un moteur plus performant, des données protégées

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
86
Mois de parution
novembre 2014
Spécialité(s)
Résumé
Disponible en version bêta pour certains appareils Google depuis le mois de juin, la sortie du système Android « L » est aujourd'hui imminente. Toutefois, on ne connaît pas encore son mystérieux nom de code (« Lollipop » est, selon la rumeur, le nom pressenti pour cette version...), ni son numéro de version. Cela ne nous empêche pas de nous pencher d'ores et déjà sur les nouvelles fonctionnalités à venir...

OpenStreetMap, la carte dont vous êtes le héros !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
86
Mois de parution
novembre 2014
Spécialité(s)
Résumé
Le projet a fêté ses 10 ans d'existence au mois d'août. C'est LE projet de référence en matière de données géographiques libres. D'ailleurs, il fait partie des « producteurs de données » sur data.gouv.fr depuis presque un an déjà. Retour sur un projet d'envergure mondiale, auquel vous aussi vous pouvez contribuer !

Sécurisez vos échanges grâce à GnuPG !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
86
Mois de parution
novembre 2014
Spécialité(s)
Résumé
GnuPG (ou GPG) est une implémentation libre du standard OpenPGP, un format développé par l'Internet Engineering Task Force (IETF), initialement conçu pour le chiffrement et l'authentification des courriers électroniques. Quelques commandes à connaître, et vous pouvez être certain que vos e-mails ne pourront être lus par une personne autre que leurs destinataires.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous