Accroître les performances de son système : passer en RAID 1

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
82
Mois de parution
mars 2014
Domaines


Résumé
Commençons par mettre fin aux idées reçues : une installation de type RAID, bien que consistant à dispatcher des données sur plusieurs disques durs, n'est en aucun cas une technique de sauvegarde. La fonction première d'une telle configuration est surtout d'améliorer les performances du système de stockage. Et bien qu'elle permette de réduire le risque de perdre des données, elle ne dispense en aucun cas de faire des sauvegardes régulières...

1. Un peu de théorie

La technologie RAID fut créée en 1987, par un groupe de chercheurs de l'université de Berkeley. L'acronyme RAID signifie Redundant Array of Independent (or Inexpensive) Disks («  regroupement redondant de disques indépendants » en français).

La particularité de l'architecture RAID réside dans sa capacité à combiner en une seule entité plusieurs périphériques de stockage peu coûteux, de sorte que l'ensemble offre une capacité, une fiabilité et des performances accrues (sauf dans le cas du RAID 0, où le nombre de disques est réduit). Le RAID offre en outre des débits particulièrement soutenus, même avec des disques bon marché.

Le principe est le suivant : en cas de défaillance d'un des disques, les autres continuent de tourner normalement et donc, le système continue de fonctionner. En outre, une fois le disque échangé, son contenu peut être automatiquement reconstruit à partir du contenu des autres disques et ce, pendant que le...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Fabric, le couteau suisse de l’automatisation

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Fabric est une bibliothèque Python et une interface en ligne de commandes facilitant l’utilisation de SSH, que ce soit pour des applications ou dans le but d’automatiser certaines tâches répétitives d’administration système. La grande force de Fabric est d’être particulièrement simple à utiliser.

Comprendre les bases de données relationnelles

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Indispensables pour le stockage et le traitement massif de données, les bases de données relationnelles sont partout. Si elles sont utilisées principalement pour l’informatique de gestion, on les rencontre également dans des domaines aussi divers que les sites web, les systèmes d’exploitation ou même les jeux vidéo. Dans cet article, nous allons vous faire découvrir les principaux concepts qui sous-tendent leur fonctionnement.

Automatiser intégralement la mise en place de Wildfly avec Ansible

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Si les outils comme Ansible permettent d’aller très loin dans l’automatisation d’un déploiement logiciel, ils sont souvent limités dans leurs capacités de réglage fin d’un outil aussi complexe et avancé qu’un serveur Java EE tel que Wildfly (ou son pendant commercial, JBoss EAP). Afin de résoudre cette problématique, l’outil JCliff a été développé pour permettre à Puppet (un concurrent d’Ansible) de s’intégrer sans difficulté avec ce serveur applicatif. Cet outil est maintenant aussi intégré avec Ansible sous la forme d’une collection et cet article propose un tour exhaustif des capacités d’automatisation du déploiement et de la configuration des sous-systèmes de Wildfly à l’aide de cette nouvelle extension.