Gérer son argent avec un fichier texte

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
223
Mois de parution
février 2019
Spécialité(s)


Résumé
Qui pense que la comptabilité est une activité de geek qui peut apporter sa dose de plaisir et d’addiction ? Certainement pas moi… jusqu'à il y a quelques mois quand un collègue m'a montré Ledger. Dans cet article, je vais tenter de vous convaincre que je suis sain d'esprit. Vous suivrez les aventures de la famille Organa-Solo lors de ses pérégrinations au travers de leurs dépenses spatiales et de leurs revenus impériaux.

Pendant des années, ma femme et moi nous sommes régulièrement demandés si nous pouvions nous offrir une soirée au restaurant, combien nous pouvions dépenser en cadeaux pour Noël, si nous mettions assez d’argent de côté pour l’avenir, etc. Pendant ces années, je n’ai jamais trouvé les réponses satisfaisantes à ces questions. Faire la somme des soldes de nos différents comptes ne répond pas aux questions, car ces montants ne prennent pas en compte la facture d’électricité qui tombera dans deux mois ni l’argent nécessaire pour partir en vacances cet été.

Et puis j’ai découvert Ledger. Il m’a fallu du temps pour le prendre en main. Maintenant, il me faut moins d’une minute par jour pour enregistrer mes transactions de la veille grâce à mon éditeur de texte préféré et à un outil d’import automatique qui se connecte à ma banque.

Ledger [1][2] est un outil de gestion comptable personnelle et professionnelle extrêmement puissant. Cet outil...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 98% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Réalisation d’un paquet Emacs : un navigateur de tickets GitHub

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
207
Mois de parution
septembre 2017
Spécialité(s)
Résumé
Emacs montre toute sa puissance à ceux qui le placent au centre de leur quotidien : lecture de courriers électroniques et de flux RSS, gestion des tâches et calendriers, navigation dans des systèmes de fichiers locaux et distants, manipulation de dépôts git, etc. Dans cet article, nous verrons comment quelques lignes d’Emacs Lisp, que nous introduirons, permettent d’interroger facilement un serveur distant (GitHub) et d’en formater la réponse en vue d’une utilisation efficace depuis Emacs. Ce qui suit s'adresse aux débutants en Emacs et en Lisp.

Nix et NixOS

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
203
Mois de parution
avril 2017
Spécialité(s)
Résumé
Nix est un gestionnaire de paquets purement fonctionnel pour GNU/Linux et OS X. NixOS est une distribution GNU/Linux basée sur Nix et entièrement configurable dans un fichier texte. Nous verrons comment les fonctionnalités de mise à jour atomique, d'annulation, ou encore d'installation en parallèle d'un même paquet font de l'écosystème Nix un superbe environnement de travail.

Créer des documents simplement avec Pillar

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
192
Mois de parution
avril 2016
Spécialité(s)
Résumé
Pillar est un format textuel simple et concis. Un de plus ? Oui. Les développeurs de Pillar (dont moi) ont réutilisé le parser d'un vieux CMS appelé Pier et l'ont modifié jusqu'à en faire une plateforme idéale pour tous leurs besoins de documentation : des livres (dont 3 terminés ou quasiment terminés), des manuels techniques, des slides de cours (dont un MOOC sur Pharo) et des sites web. Le résultat de ce travail est un outil incluant des fonctions puissantes comme les éléments référençables (les titres, les figures, les scripts), la génération automatique de texte, la numérotation finement paramétrable des titres, et la génération de slides et de colonnes de texte. Cet article présente un tutoriel d'utilisation et les bases de la syntaxe Pillar.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous