OSSEC, un HIDS qui fait le café

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
128
Mois de parution
juin 2010


Résumé
Tripwire, AIDE, Samhain sont des noms dont vous avez déjà sûrement entendu parler. En effet, ceux sont les trois « Host based Intrusion Detection System » (HIDS) libres les plus répandus, qui sont mentionnés à chaque article traitant de sécurité. Le problème de ces trois HIDS est qu'ils se limitent uniquement à vérifier l'intégrité de certains fichiers de la machine qu'ils protègent et cela n'est bien évidemment pas suffisant. Ainsi, on retrouve généralement en plus de ces outils, des programmes comme rkhunter ou logcheck pour détecter la présence de rootkits sur le système et détecter des comportements étranges à travers l'analyse des logs, deux choses que ces trois HIDS ne sont pas capables de faire. Dans cet article, nous verrons qu'il existe un HIDS libre qui remplit toutes les fonctionnalités nécessaires pour protéger efficacement une ou un ensemble de machines. Cet HIDS se nomme OSSEC.

1. Présentation des HIDS

Les Host based Intrusion Detection System (HIDS), aussi appelés « IDS systèmes » en français, sont des programmes qui surveillent le système sur lequel ils sont installés dans le but de constater une intrusion ou une tentative d'intrusion.

Les moyens mis en œuvre par un HIDS tournent généralement autour de la vérification de l'intégrité du système de fichiers de la machine surveillée. Le fonctionnement basique de ces programmes est alors le suivant :

  • Lors de la première utilisation, le programme construit une base avec les empreintes de tous les fichiers à surveiller. Cette base est chiffrée et éventuellement placée sur un système externe ou un support en lecture seule.
  • À intervalles réguliers, le programme vérifie si chaque empreinte de fichier surveillé coïncide toujours avec celle présente dans la base. Si ce n'est pas le cas, cela veut dire que le fichier a été modifiée et une alerte est remontée à l'administrateur.

Ce...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Netusse, fuzzer de noyaux depuis 2006

Magazine
Marque
MISC
Numéro
64
Mois de parution
novembre 2012
Spécialité(s)
Résumé

Netusse est un fuzzer de sockets qui casse des noyaux depuis 2006. Cet exploit corner commence par décrire l'histoire et le fonctionnement interne de netusse puis présente quelques vulnérabilités intéressantes trouvées avec ce fuzzer et termine enfin par l'exploitation d'une de ces vulnérabilités sur OpenBSD.

Les nouveautés de FreeBSD 8.0

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
121
Mois de parution
novembre 2009
Résumé
À l'heure où vous lisez ces lignes, des lutins plus ou moins verts traversent le world wide web pour transporter des morceaux de la dernière version stable du système d'exploitation à la bouboule rouge, j'ai nommé FreeBSD. En effet, actuellement en première release candidate depuis quelques semaines, la version 8.0 devrait pointer le bout de son nez dans peu de temps. Cette version apporte son gros lot de nouvelles fonctionnalités et de changements qui sont, pour les plus croustillants d'entres eux, décrits dans cet article.À l'instar de l'article publié à la suite de la sortie de la 7.0, cet article décrit les fonctionnalités les plus intéressantes qui ont été intégrées dans cette nouvelle version majeure de FreeBSD. L'article est découpé en parties qui présentent, chacune, les changements majeurs dans un domaine spécifique de FreeBSD.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous