Perles de Mongueurs

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
121
Mois de parution
novembre 2009


Résumé

Depuis le numéro 59, les Mongueurs de Perl vous proposent tous les mois de découvrir les scripts jetables qu’ils ont pu coder ou découvrir dans leur utilisation quotidienne de Perl. Bref, des choses trop courtes pour en faire un article, mais suffisamment intéressantes pour mériter d’être publiées. Ce sont les perles de Mongueurs.


Body

Désinstaller un module

Une question qui revient de temps en temps sur les listes et forums est de savoir comment désinstaller un module installé à la main ou avec le shell CPAN. Il est vrai que comme on a très rarement besoin de véritablement retirer un module du système de fichiers, cette opération n'est pas bien documentée.

Mais d'abord, une petite précision technique : lorsqu'on installe un module en utilisant Makefile.PL ou Build.PL, ceux-ci enregistrent tous les fichiers ajoutés dans un fichier .packlist. Effacer ces fichiers est donc aussi simple que rm `cat /path/to/.packlist`.

Le souci est par contre de savoir où est situé ce fichier, car il est lui-même stocké dans l'arborescence des modules Perl. Il y a bien sûr une logique de placement. Mais, sans surprise, il existe un module, livré avec Perl depuis la version 5.5, dont c'est précisément le rôle. Nommé de manière assez logique ExtUtils::Installed, ce module peut être utilisé de la manière suivante pour écrire un désinstalleur très simple :

    #!/usr/bin/perl

    use strict;

    use ExtUtils::Installed;

     

    my $mod = $ARGV[0] || die "usage: $0 Module\n";

    my $inst = ExtUtils::Installed->new();

    unlink $inst->files($mod), $inst->packlist($mod)->packlist_file();

Petite explication. L'objet ExtUtils::Installed créé permet directement d'avoir la liste des fichiers correspondant à un module grâce à la méthode files(), mais celle-ci omet néanmoins le fichier .packlist. $inst->packlist($mod) fournit l'objet ExtUtils::Packlist correspondant et la méthode packlist_file() demande à l'objet son propre chemin. On n'a plus qu'à passer tout cela à la fonction unlink() et le tour est joué.

Les plus attentifs auront remarqué que ce n'est pas tout à fait vrai, car il reste les répertoires, maintenant vides. Et les quelques utilisateurs de VMS voudront leur boucle sur le unlink() pour effacer toutes les révisions. Toutes ces personnes ont raison. Mais, il s'agissait ici de montrer un exemple simple et facile à recopier. Ceux qui veulent un utilitaire plus complet pourront le trouver dans la documentation de ExtUtils::Packlist... où ils peuvent aussi utiliser CPANPLUS, qui intègre une commande uninstall.

http://perldoc.perl.org/ExtUtils/Packlist.html#EXAMPLE

À vous !

Envoyez vos perles à perles@mongueurs.net. Elles seront peut-être publiées dans un prochain numéro de GNU/Linux Magazine.

 



Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Brèves de Perl

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
119
Mois de parution
septembre 2009
Résumé

Les Mongueurs de Perl, l'Association Francophone Python (AFPy) et Ruby France sont heureux de vous inviter à la première Open Source Developer Conference France (OSDC.fr), qui se tiendra à la Cité des Sciences et de l'Industrie, à Paris, les 2 et 3 octobre 2009. L'entrée est libre et gratuite.

PyCON Fr 2009

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
119
Mois de parution
septembre 2009
Résumé
Troisième édition du rendez-vous de la communauté Python, comme chaque année à la Cité des Sciences à Paris, les 30 et 31 mai 2009. Environ deux cents participants et une trentaine de présentations pour deux jours consacrés à ce langage.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous