La sécurisation du DNS

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
50
Mois de parution
octobre 2010
Domaines


Résumé
L'utilisation d'un serveur HTTP peut être une installation ponctuelle ou faire partie du déploiement d'un ensemble de services. Parmi les services en question, on trouve souvent un DNS.À travers un exemple concret, nous vous proposons de déjouer les pièges de la mise en place de DNSSEC, l'une des extensions du protocole DNS.

1. Introduction

Si, jusqu'en 1983, on se contentait de simples fichiers « hosts », rappelons que le réseau de l'époque était surtout militaire/universitaire, la croissance importante du nombre d'hôtes a montré rapidement les limites du modèle existant. Pour répondre à cette nouvelle problématique, un système de nommage distribué est créé : le DNS (RFC 882). À partir de 1995, on assiste à une généralisation du réseau et une multiplication des usages : le DNS est au cœur du fonctionnement d'Internet.

Conscients de ces nouveaux enjeux, les premières extensions de sécurité du protocole DNS apparaissent : DNSSEC (RFC 2535). 2003 est l'année des premières expérimentations, qui conduisent à une réécriture du protocole menant à DNSSEC-bis en mars 2005 (RFC 4033, 4034, 4035). En 2007, le premier domaine de tête est signé : le .SE (extension nationale suédoise). En juillet 2008, la découverte de la faille Kaminsky, qui facilite grandement l'empoisonnement du...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Introduction au dossier : Réalisez votre premier pentest pour sécuriser votre système

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
50
Mois de parution
février 2021
Domaines
Résumé

Dans cette série d’articles, je vais vous faire une introduction au pentesting. Non, je ne ferai pas de vous des pirates informatiques. Nous resterons dans la légalité, et vous découvrirez ce qu’est un Ethical Hacker, quelqu’un qui teste le système informatique d’un client, avec son approbation et son consentement, pour l’aider à renforcer sa sécurité informatique.

Monter son lab virtuel avec Kali Linux et VulnHub sous VirtualBox

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
50
Mois de parution
février 2021
Domaines
Résumé

Dans cet article, nous allons mettre en place un virtual lab, un environnement de travail virtuel. Cet environnement vous permettra de créer, exécuter et détruire à volonté des VM vulnérables. Tout ceci sera fait dans un réseau virtuel, que nous allons créer, afin que ces machines vulnérables ne soient pas exposées sur Internet ni même sur votre réseau LAN, et éviter qu’un pirate puisse les retourner contre vous. Votre machine d’attaque sera également une machine virtuelle, sous Kali Linux, afin de ne pas utiliser votre machine de tous les jours pour vous connecter aux machines vulnérables, pour les mêmes raisons de sécurité. Kali Linux sera dans le réseau virtuel protégé pour pouvoir communiquer avec les VM vulnérables, et aura une carte réseau supplémentaire pour pouvoir accéder à Internet, être mise à jour, etc.

Qu’est-ce que le chiffrement ?

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
50
Mois de parution
février 2021
Domaines
Résumé

Les protocoles de chiffrement de données, tels que SSL et son successeur TLS, sont au cœur des problématiques de la sécurisation des échanges sur les réseaux informatiques (dont Internet est le plus vaste représentant). Pour un développeur, comme pour un administrateur système, il est donc essentiel de bien comprendre à quoi ils servent, ce qu’ils font, et aussi quand s’en servir. Dans cet article, nous nous proposons de revenir sur toutes ces notions afin de s’assurer de leur bonne compréhension.

Introduction au pentesting

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
50
Mois de parution
février 2021
Domaines
Résumé

Il n’y a plus une semaine sans qu’une grande entreprise ne révèle publiquement qu’elle a été victime d’un piratage informatique. Entreprises privées, institutions publiques, et même sociétés de services spécialisées dans la cybersécurité, aucun secteur n’est épargné. Des technologies en évolution et en augmentation perpétuelles, et la prolifération incessante d’équipements connectés (IoT) ne vont pas inverser la tendance, mais bien au contraire élargir la surface d’attaque et donc augmenter les piratages.

Introduction au dossier : ARM - quels progrès pour la sécurité ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Une fois n’est pas coutume, le sujet de ce dossier concerne une thématique avec une actualité « grand public » on ne peut plus récente : la percée significative des processeurs ARM dans le monde des ordinateurs personnels au travers de son adoption par la marque à la pomme pour sa nouvelle génération d’ordinateurs portables et fixes. Au-delà des promesses, plus de puissance avec une consommation moindre (certains résultats spécifiques sont impressionnants, en témoigne « Accelerating TensorFlow Performance on Mac » sur le blog officiel de TensorFlow), ce qui nous intéresse ici ce sont les questions de sécurité. Depuis quelques années maintenant, la course entre les techniques d’exploitation modernes et les contre-mesures associées voit un nouvel acteur intervenir : les extensions de sécurité matérielles.