Bodor Denis

Bodor Denis

Chef des rédactions, Rédacteur en chef du magazine Hackable - Éditions Diamond

632 article(s)
Description

Diplômé en informatique de l’Institut de Promotion Industrielle de Colmar, Denis Bodor est chef des rédactions aux Éditions Diamond et rédacteur en chef du magazine Hackable.

Rédacteur en chef du magazine GNU/Linux Magazine France de sa création en 1998 jusqu’en 2014, ainsi que du magazine Open Silicium de 2011 à 2015, il se spécialise dans la rédaction d’articles traitant de développement bas niveau, d’informatique embarquée et d’électronique numérique.

Signature
Chef des rédactions, Rédacteur en chef du magazine Hackable - Éditions Diamond
Photo
Denis Bodor
Articles de l'auteur

Edito

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
29
Mois de parution
avril 2019
Résumé
Le changement est pour bientôt ! Le mot « changement » n'est pas le plus juste car, en vérité, il faut surtout parler d'améliorations et d'ajouts. Je parle, bien entendu, du magazine que vous tenez entre vos mains ou, plus justement, du prochain que vous tiendrez entre vos mains. Enrichie de plusieurs dizaines de pages, la nouvelle formule introduite avec le futur numéro 30 gagnera en diversité en couvrant de nouveaux sujets de façon récurrente, comme la robotique, la sécurité et l'embarqué industriel.

Quelques outils en ligne de commandes pour la SDR

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
224
Mois de parution
mars 2019
Spécialité(s)
Résumé
Au-delà des applications et environnements « lourds » comme GNU Radio, SDRAngel ou Gqrx, existe toute une collection d'outils et d'utilitaires, parfois méconnus, adressant des besoins spécifiques. Ceux-ci constituent une boîte à outils complémentaires présentant l'avantage d'être non seulement dans l'esprit UNIX où chaque outil fait une seule chose, mais la fait bien, mais offrent également l'opportunité d'appréhender le traitement de signal à son niveau le plus bas.

Gérez et manipulez les bits comme un chef

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
28
Mois de parution
janvier 2019
Spécialité(s)
Résumé
Quel que soit le projet sur lequel on travaille, au final on ne fait que manipuler des octets et leur constituant, les bits. Il est fréquent, en raison de la facilité d'utilisation du langage Arduino, de perdre de vue qu'il ne s'agit, en réalité que de C/C++ étoffé de quelques fonctions et mécanismes livrés « clé en main ». Or justement, le C et le C++ sont ce qu'on appelle des langages de bas niveau en raison de leur proximité avec l'architecture matérielle. Et qui dit « proximité avec le matériel », dit forcément « bits » et « opérations binaires ».

Z80 : une exécution pas-à-pas qui fonctionne

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
28
Mois de parution
janvier 2019
Spécialité(s)
Résumé
Dans le précédent article, nous avons fait connaissance avec le signal /WAIT et son utilité lorsqu'il est associé à une action découlant de l'inspection du signal /M1. Nous avons rapidement développé un croquis Arduino nous permettant de lier ces deux signaux et avons eu l'impression que ceci fonctionnait à merveille puisque l'exécution des instructions par le Z80 semblait effectivement ralentie. Faisons face ensemble à la triste réalité, aux limitations d'une carte comme l'Arduino UNO et surtout, à la façon de régler le problème...

Combien faut-il taper de chiffres pour trouver un code à 4 chiffres ?

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
28
Mois de parution
janvier 2019
Spécialité(s)
Résumé

Un code comme un code d'entrée d'un hall d'immeuble, étant composé généralement de chiffres de 0 à 9 sur 4 positions, la réponse qu'on est tenté de donner est tout simplement 40000, car il faut saisir tous les codes de 0000 à 9999. Ce qui correspond à 10000 codes de 4 chiffres, soit 40000 pressions sur les touches. En réalité, 10003 pressions peuvent suffire si l'on utilise un mot de de Bruijn...

Stockez des fichiers dans la flash de vos ESP8266

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
28
Mois de parution
janvier 2019
Spécialité(s)
Résumé
Les cartes et modules à base d'ESP8266 ont grandement évolué depuis l'ESP-01 et ses malheureux 512 Ko de mémoire flash pour les programmes/croquis. On trouve à présent des cartes comme la NodeMCU ou le Wemos D1 pour quelques euros disposant de 4 Mo de flash. Pourtant seul 1 Mo est utilisable pour les croquis, ce qui est plus que suffisant. Voyons comment utiliser l'espace restant pour facilement stocker des données...

Pilotez des écrans e-paper à trois couleurs !

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
27
Mois de parution
novembre 2018
Spécialité(s)
Résumé

Les écrans e-paper ou e-ink tels ceux utilisés par les liseuses électroniques ou encore les systèmes d'affichage de prix en supermarchés ne datent pas d'hier. Outre le fait de se démocratiser massivement pour certaines applications, ceux-ci évoluent aussi d'un point de vue technologique. Plus fiables, plus rapides, plus économiques... ils n'ont jamais été aussi accessibles et faciles à utiliser qu'actuellement. Mais la grande nouveauté pour le hobbyiste, c'est le fait de pouvoir afficher des images en couleurs !