Friedt Jean-Michel

Friedt Jean-Michel

Enseignant-chercheur de l'Université de Franche-Comté - FEMTO-ST, Département temps-fréquence, Besançon

54 article(s)
Description

Jean-Michel Friedt a suivi une formation de physique à l'École Normale Supérieure de Lyon où il est exposé aux systèmes UNIX (Solaris) : ayant installé son premier ordinateur sous GNU/Linux en 1994, il a pu ainsi passer de DOS à UNIX en échappant à l'étape MS-Windows. Suite à l'obtention d'un doctorat en Sciences pour l'Ingénieur en 2000, il part pour 3 ans développer des biocapteurs à IMEC (Belgique) avant de revenir à Besançon se former aux bases des détecteurs de rayonnements ionisants au Laboratoire de Microanalyses Nucléaires.

Il retrouve des activités liées au temps-fréquence en 2006 en rejoignant FEMTO-ST en tant qu'ingénieur dans une société privée - SENSeOR - hébergée par le département Temps-Fréquence. Dans ce contexte, il développe des systèmes embarqués s'apparentant aux RADARs à courte portée ainsi que les cibles coopératives lui servant de capteurs, découvre les difficultés de maintenir à long terme un dispositif sous GNU/Linux commercialisé, et abandonne le monde de l'industrie en 2014 en rejoignant l'Université de Franche-Comté comme enseignant-chercheur au département d'électronique. Il y enseigne le développement sur microcontrôleurs en C, les environnements exécutifs (FreeRTOS), GNU/Linux, et co-design CPU/FPGA, ainsi que les communications numériques par radio logicielle, dans une philosophie d'intégrisme du logiciel libre. Il contribue depuis 2005 aux publications des Éditions Diamond.

Signature
Enseignant-chercheur de l'Université de Franche-Comté - FEMTO-ST, Département temps-fréquence, Besançon
Photo
friedt-jean-michel
Articles de l'auteur

Résolution azimutale d’un RADAR à bruit : analyse et réalisation d’un RADAR à synthèse d’ouverture (SAR) par radio logicielle

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
242
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nous complétons la mesure de distance des cibles RADAR par la mesure d’azimut rendue possible par la synthèse d’ouverture d’antenne, afin de localiser leur position et ainsi d’identifier précisément leur nature par superposition sur une photographie aérienne. La souplesse de la radio logicielle est illustrée par la montée en fréquence (2,4 GHz), sans modifier aucun élément matériel autre que les antennes.

Simulation d’un ordinateur mécanique en scriptant sous FreeCAD

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

L’évolution du traitement du signal est une histoire fascinante largement déroulée par David Mindell dans ses divers ouvrages [1] et citations [2]. Partant de l’ordinateur mécanique avec ses rouages, poulies, bielles et crémaillères, le passage à l’électrique au début du 20ème siècle, puis à l’électronique intégrée avec l’avènement du transistor et des circuits intégrés (VLSI) nous ont fait oublier les stades initiaux qui ont amené à notre statut actuel d’ordinateurs infiniment puissants, précis et compacts. Alors que cette histoire semble s’accompagner du passage de l’analogique au numérique – de la manipulation de grandeurs continues en grandeurs discrètes avec son gain en stabilité et reproductibilité – il n’en est en fait rien : un boulier fournit déjà les bases du calcul discrétisé mécanique, tandis que [3] introduit les concepts du calcul mécanique avec les traitements numériques avant de passer aux traitements analogiques.

Fonctionnement d’un téléphone mobile sous l’eau

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Parmi les idioties que nous lisons quotidiennement dans la presse grand public, la technologie, et les liaisons radiofréquences en particulier, est souvent en haut du palmarès, faute de compétence des auteurs et du moindre esprit critique sur leurs affirmations, sans néanmoins atteindre le niveau des statistiques qui sont l’apothéose de l’art de cacher le mensonge [1].

Anti-leurrage et anti-brouillage de GPS par réseau d’antennes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
Mois de parution
juillet 2020
Domaines
Résumé

La localisation, la navigation et le transfert de temps (PNT) par constellation de satellites, et notamment le Système de Positionnement Global (GPS), sont devenus omniprésents dans notre quotidien. Le brouillage – volontaire ou non – et le leurrage de ces signaux très faibles sont désormais accessibles à tout le monde, mais les subir n’est pas une fatalité : nous allons aborder les méthodes pour se protéger de tels désagréments afin de retrouver les services d’origine en annulant ces interférants par une approche multi-antennes.

Émulation d’un circuit comportant un processeur Atmel avec simavr

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
34
Mois de parution
juillet 2020
Domaines
Résumé

Il existe de nombreux cas où le matériel n’est pas disponible pour développer un système embarqué, que ce soit parce que la carte commandée n’a pas encore été livrée, parce que le collègue chargé de la conception du circuit imprimé a fait une erreur ou est en retard, ou parce qu’un virus interdit l’accès aux salles de travaux pratiques de l’Université (Fig. 1). Pour toutes ces raisons, nous désirons appréhender le développement d’un système embarqué sur un émulateur, c’est-à-dire un logiciel capable de fournir une représentation fidèle du comportement du dispositif réel, incluant ses latences et temporisations.

Automatiser les tâches de conception de circuits imprimés : greffons pour KiCAD et FreeCAD

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
238
Mois de parution
juin 2020
Domaines
Résumé

KiCAD et FreeCAD convergent pour fournir un environnement cohérent de conception électronique et mécanique assistée par ordinateur. Ces deux outils rendent leurs fonctions accessibles depuis Python, langage permettant d’automatiser un certain nombre de tâches répétitives et donc fastidieuses. Nous proposons de rédiger quelques greffons (plugins) pour distribuer des vias [1] le long de lignes de transmissions radiofréquences (KiCAD), puis automatiser la réalisation du boîtier contenant un circuit imprimé avec les ouvertures pour ses connecteurs (FreeCAD).

Analyse d’un brouilleur GPS

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
33
Mois de parution
avril 2020
Domaines
Résumé

KiCAD a récemment été illustré sur le NE555, le composant réputé comme le plus commercialisé dans l’histoire de l’électronique [1]. Nous pouvons nous interroger sur l’utilisation actuelle de ce composant analogique aux fonctionnalités réduites.Dans le cadre d’une étude sur la robustesse des systèmes de navigation par satellite, nous avons acquis un « bloqueur » GPS. Le budget que nous nous étions alloué pour un tel achat était de 10 euros : l’analyse du système acquis s’avère centrée sur le vénérable NE555. Analysons son fonctionnement et surtout, les conséquences de son utilisation.

Un oscilloscope pour le traitement de signaux radiofréquences : gr-oscilloscope pour GNU Radio 3.7 et 3.8

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
234
Mois de parution
février 2020
Domaines
Résumé

Nous proposons d’utiliser un oscilloscope radiofréquence comme source de données GNU Radio pour les applications nécessitant une large bande passante, telles que les mesures de temps de vol. Cette exploration sera l’occasion de découvrir la nouvelle mouture de GNU Radio attendue depuis 6 ans, la version 3.8, avec son lot de nouveautés et d’incompatibilités.