PlugX : couteau suisse des attaquants APT

Magazine
Marque
MISC
Numéro
79
Mois de parution
mai 2015
Spécialité(s)


Résumé

Lors d'une attaque de type APT, les attaquants sont amenés à mettre en place des moyens de persistance dans le système d'information de leur victime. Pour cela, le RAT (Remote Administration Tool) est l'arme de choix, un type de malware conçu pour donner un accès quasi-complet à la machine infectée et à distance. Au royaume des RAT, PlugX fait partie des grands favoris.


1. Introduction

Le malware PlugX est apparu pour la première fois en début d'année 2012, et fut nommé d'après des chaînes de caractères de debug présentes dans le binaire désignant les noms de plusieurs fichiers source (XPlug.cpp, XplugRegedit.cpp, XPlugDisk.cpp…). À cette époque, de grandes similarités de code et fonctionnalités ont été observées avec le malware Destory, dont les premières mentions datent de mi-2011 dans un article détaillant l'APT ayant touché SK Communications [1].

Au départ, le malware contenait de nombreuses chaînes de caractères de debug et de journalisation : chemin vers le fichier .pdb (celui-ci ayant d'ailleurs permis à la société AlienVault de remonter à un potentiel auteur [2]), noms des fichiers source, journalisation des erreurs dans un fichier .log… Ces indicateurs tendent à montrer que PlugX était alors dans une phase de beta-testing, ce qui était confirmé par le fait qu'il était souvent retrouvé en...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Découverte et exploitation d'une vulnérabilité dans la pile USB de Windows XP

Magazine
Marque
MISC
Numéro
71
Mois de parution
janvier 2014
Spécialité(s)
Résumé

La démocratisation des périphériques permettant de « jouer » avec l'USB (teensy [1], facedancer [2]…) a rendu intéressante et accessible la recherche de vulnérabilités dans les piles USB des différents systèmes d'exploitation. Nous nous proposons de décrire dans cet article la découverte et l'exploitation d'une vulnérabilité touchant Windows XP, à l'aide d'un micro-contrôleur Teensy.

Local root Android : exploitation stable de la vulnérabilité CVE-2011-3874

Magazine
Marque
MISC
Numéro
61
Mois de parution
mai 2012
Spécialité(s)
Résumé

Au mois d'août dernier fut publié l'outil « Revolutionary » [1], permettant à tout un chacun d'installer une ROM alternative sur les téléphones HTC. Celui-ci exploite entre autres une vulnérabilité dans la bibliothèque « libsysutils.so » afin d'obtenir les droits « root » sur le smartphone. Nous verrons en quoi consiste cette vulnérabilité, et comment l'exploiter malgré les protections mises en œuvre sur Android.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Les listes de lecture

11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Clé de voûte d'une infrastructure Windows, Active Directory est l'une des cibles les plus appréciées des attaquants. Les articles regroupés dans cette liste vous permettront de découvrir l'état de la menace, les attaques et, bien sûr, les contre-mesures.
8 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Découvrez les méthodologies d'analyse de la sécurité des terminaux mobiles au travers d'exemples concrets sur Android et iOS.
10 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Vous retrouverez ici un ensemble d'articles sur les usages contemporains de la cryptographie (whitebox, courbes elliptiques, embarqué, post-quantique), qu'il s'agisse de rechercher des vulnérabilités ou simplement comprendre les fondamentaux du domaine.
Voir les 55 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous