Techniques de persistance Active Directory basées sur Kerberos

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
20
Mois de parution
octobre 2019
Domaines


Résumé

Cet article étudie les techniques de persistance Kerberos permettant un maintien efficace et furtif dans un domaine Active Directory suite à une compromission. Les concepts et outils utilisés à des fins offensives seront présentés dans l’article, ainsi que des moyens de remédiation défensifs en cas de suspicion de compromission.


Active Directory est la mise en œuvre par Microsoft de services d'annuaire permettant l’authentification d’utilisateurs et une gestion centralisée des ressources, telles que les postes de travail et serveurs d’un SI (Système d’Information).

Au cœur de la sécurité des SI, et la cible de nombreuses récentes attaques informatiques, la sécurisation de l’Active Directory est un enjeu pour les entreprises. Suite à la compromission d’un domaine, un attaquant cherchera naturellement à établir une persistance durable, lui permettant par la suite d’exfiltrer les données sensibles ou compromettre les activités métiers sur une durée prolongée.

Parmi les différentes techniques de persistance, l’usage de tickets Kerberos permet de maintenir une persistance sans modification des données du domaine tandis que l’exploitation des faiblesses des extensions offertes dans l’implémentation du protocole Kerberos par Microsoft offre la possibilité de persister...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Sauvegardez vos données, centralisez vos logs et supervisez votre sécurité

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nos serveurs présentent désormais une surface d’attaque réseau maîtrisée et une sécurisation système d’un niveau cohérent avec notre modèle de menaces. De même, le service SSH tournant sur ces serveurs est configuré de manière optimisée. Nous pouvons donc être relativement sereins si nos adversaires sont d’un niveau intermédiaire. Et si malgré toutes ces protections, une attaque comme un rançongiciel réussissait ? Et bien dans ce cas-là, pour l’instant, notre infrastructure serait particulièrement vulnérable. Aucune sauvegarde externalisée. Pas de centralisation des traces. Une supervision sécurité inexistante. Remédions à cette situation afin d’élever le niveau de maturité de la sécurité de notre infrastructure.

CVE-2020-3433 : élévation de privilèges sur le client VPN Cisco AnyConnect

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article explique comment trois vulnérabilités supplémentaires ont été découvertes dans le client VPN Cisco AnyConnect pour Windows. Elles ont été trouvées suite au développement d’un exploit pour la CVE-2020-3153 (une élévation de privilèges, étudiée dans MISC n°111). Après un rappel du fonctionnement de ce logiciel, nous étudierons chacune de ces nouvelles vulnérabilités.

Sécurisez votre réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Maintenant que notre serveur principal est déployé et que nous y avons appliqué un premier niveau de sécurisation système, occupons-nous de sa sécurisation réseau. Nous allons détailler en quoi les attaques réseau sont primordiales dans notre modèle de menace. Comme nous le verrons, l’accès distant est le risque principal qui guette nos serveurs. Nous allons mettre en œuvre une sécurité en profondeur et les mesures de protection réseau en seront une de ses dimensions importantes.