OpenStack et la gestion des vulnérabilités

Magazine
Marque
MISC
Numéro
107
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines


Résumé

La communauté OpenStack s’est dotée d’un processus de traitement des vulnérabilités rigoureux, permettant de corriger au plus vite les anomalies découvertes. Dans cet article, nous aborderons le fonctionnement d’OpenStack et le processus de correction de vulnérabilités. Nous terminerons par l’explication et la reproduction d’une vulnérabilité révélée en janvier 2019.


La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Extraction des secrets de lsass à distance

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Le mouvement latéral est une composante essentielle des tests d’intrusion. Cette phase peut être fastidieuse si les cibles sont correctement protégées. L’outil « lsassy » répond à ce besoin en permettant d’extraire à distance les secrets présents sur des machines.

Mécanismes de défense en profondeur de Safari sur iOS

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Les navigateurs sont depuis plusieurs années une cible de choix pour obtenir une exécution de code arbitraire initiale dans la chaîne de compromission d’un équipement « client », que ce soit une station de travail classique ou un smartphone. La prolifération des vulnérabilités et techniques d’exploitation encourage les éditeurs à mettre en place de la défense en profondeur afin de supprimer des classes entières de vulnérabilités ou rendre leur exploitation particulièrement complexe.

Introduction au dossier : Sécurité des navigateurs web : où en sommes-nous ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Il y a maintenant 5 ans, MISC dédiait un dossier complet à la sécurité des navigateurs web [1]. Il y était traité de sandboxing sous Firefox, de JIT, de cloisonnement JavaScript, d’exploitation du navigateur Chrome sous Android. Une grande partie de ce qui a été écrit à l’époque est encore en partie valide et je vous invite à y jeter un œil si vous ne connaissez pas déjà ce dossier.

Un œil technique sur les sanctions de la CNIL

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Près de trois quarts des sanctions prononcées par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) ont parmi leurs causes des vulnérabilités techniques de sécurité. À partir de ce constat, et au prisme de notre expérience à la fois en cybersécurité technique et en protection des données à caractère personnel, nous avons analysé les sanctions de la CNIL publiées sur le site https://www.legifrance.gouv.fr/. Nous avons notamment établi une correspondance avec les catégories de vulnérabilités techniques identifiées dans la nomenclature du top 10 de l'OWASP 2017 (Open Web Application Security Project). Nous avons également étudié les fuites de données majeures survenues en Europe et dans le monde. Il en ressort que les vulnérabilités les plus communes sont liées à l’authentification, au contrôle d’accès et à la protection des données au repos et en transit.

Par le même auteur

OpenStack et la gestion des vulnérabilités

Magazine
Marque
MISC
Numéro
107
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

La communauté OpenStack s’est dotée d’un processus de traitement des vulnérabilités rigoureux, permettant de corriger au plus vite les anomalies découvertes. Dans cet article, nous aborderons le fonctionnement d’OpenStack et le processus de correction de vulnérabilités. Nous terminerons par l’explication et la reproduction d’une vulnérabilité révélée en janvier 2019.

Quelques vulnérabilités du SDN

Magazine
Marque
MISC
Numéro
100
|
Mois de parution
novembre 2018
|
Domaines
Résumé
Beaucoup de buzz, doutes, confusions et incertitudes tournent autour du SDN (Software Defined Networking), de ses multiples déclinaisons dans des produits commerciaux. Dans cette époque de cyberguerre, beaucoup de craintes portent aussi sur la sécurité de l'architecture SDN. Dans cet article, après une introduction à l'approche SDN, nous présentons des vulnérabilités récemment découvertes par la brigade securité et performance du projet open source ONOS (Open Network Operating System).

Désanonymisation du jeu de données MAWI

Magazine
Marque
MISC
Numéro
99
|
Mois de parution
septembre 2018
|
Domaines
Résumé
Dans le monde de la recherche, le fait de pouvoir travailler sur des données réelles est très important. Pourtant, les jeux de données de ce genre sont très rares, car des informations confidentielles peuvent être extraites. Dans cet article, on se penchera sur le cas des jeux de données de trafic réseau, utilisés notamment pour évaluer des systèmes de détection d’anomalies et autres systèmes de détection d’intrusion. Les adresses IP des paquets sont anonymisées pour préserver l’identité et la vie privée des utilisateurs. Nous avons découvert une technique pour retrouver les sous-réseaux originaux d’un jeu de données de ce type, à partir de l’attaque Mirai survenue début août 2016. Nous avons appliqué cette méthode sur MAWI, l’un des jeux de données les plus utilisés dans ce domaine.