OpenStack et la gestion des vulnérabilités

Magazine
Marque
MISC
Numéro
107
Mois de parution
janvier 2020
Spécialité(s)


Résumé

La communauté OpenStack s’est dotée d’un processus de traitement des vulnérabilités rigoureux, permettant de corriger au plus vite les anomalies découvertes. Dans cet article, nous aborderons le fonctionnement d’OpenStack et le processus de correction de vulnérabilités. Nous terminerons par l’explication et la reproduction d’une vulnérabilité révélée en janvier 2019.


OpenStack est une suite de logiciels open source développée principalement en Python. Cette plateforme logicielle constitue une couche d’abstraction offrant le contrôle des éléments qui constituent une infrastructure de cloud computing : le calcul, le stockage et la fonction réseau. Son principe autorise le fonctionnement et l’interopérabilité de différentes solutions matérielles et logicielles.

Le projet est modulaire, composé de plusieurs briques corrélées [1]. Il fonctionne sur le principe de services web, où chaque module est accessible au travers d’une API. OpenStack possède de nombreux modules, dont nous ne citerons que les principaux (voir Figure 1).

  • Nova est le composant majeur du projet, il assure la gestion des ressources de calcul de l’infrastructure. Il coordonne et gère les différents hyperviseurs employés pour l'administration des machines virtuelles. Plusieurs types d’hyperviseurs sont acceptés tels que Xen, VMWare, Hyper-V ou...
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Prise en main du machine learning avec Splunk

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
Mois de parution
juillet 2020
Spécialité(s)
Résumé

L’intelligence artificielle occupe une place croissante dans les réseaux. Elle est ainsi utilisée par les SIEM pour détecter des attaques. Nous présentons dans cet article de quelle façon un SIEM comme Splunk, peut être utilisé pour détecter la survenue d’attaques.

Attaques par fabrication de liens dans le SDN

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
Mois de parution
mai 2020
Spécialité(s)
Résumé

Imaginez suivre un itinéraire indiqué par votre GPS en qui vous avez toute confiance, et vous retrouver sur un chemin de terre, seul et vulnérable à une attaque par des personnes malintentionnées… Et cela à cause d’un petit malin qui a réussi à faire croire à l’algorithme de votre GPS que cette route était le moyen le plus rapide de rejoindre votre destination ! C’est le sort que nous réserve cet article, avec dans le rôle du GPS un contrôleur SDN (ONOS) et un ensemble de switchs OpenFlow ; et dans le rôle du méchant deux machines disposant de la librairie SCAPY dans leur boite à outils.

Quelques vulnérabilités du SDN

Magazine
Marque
MISC
Numéro
100
Mois de parution
novembre 2018
Spécialité(s)
Résumé

Beaucoup de buzz, doutes, confusions et incertitudes tournent autour du SDN (Software Defined Networking), de ses multiples déclinaisons dans des produits commerciaux. Dans cette époque de cyberguerre, beaucoup de craintes portent aussi sur la sécurité de l'architecture SDN. Dans cet article, après une introduction à l'approche SDN, nous présentons des vulnérabilités récemment découvertes par la brigade securité et performance du projet open source ONOS (Open Network Operating System).

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Les listes de lecture

11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Clé de voûte d'une infrastructure Windows, Active Directory est l'une des cibles les plus appréciées des attaquants. Les articles regroupés dans cette liste vous permettront de découvrir l'état de la menace, les attaques et, bien sûr, les contre-mesures.
8 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Découvrez les méthodologies d'analyse de la sécurité des terminaux mobiles au travers d'exemples concrets sur Android et iOS.
10 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Vous retrouverez ici un ensemble d'articles sur les usages contemporains de la cryptographie (whitebox, courbes elliptiques, embarqué, post-quantique), qu'il s'agisse de rechercher des vulnérabilités ou simplement comprendre les fondamentaux du domaine.
Voir les 55 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous