Dénis de service contre une plate-forme de voix sur IP

Magazine
Marque
MISC
Numéro
37
Mois de parution
mai 2008
Domaines


Résumé

Bien que l'attaque la plus intéressante contre une plate-forme de VoIP soit celle où l'on intercepte une communication, ce n'est généralement pas l'attaque la plus simple à réaliser (à moins bien sûr d'être sur le chemin ou de pouvoir facilement contrôler une des parties). Le risque qui engendre le plus de cheveux gris pour une équipe sécurité est de rendre la plate-forme résistante face aux dénis de service. Au cours de cet article, nous allons décrire quels sont les challenges pour sécuriser une telle plate-forme, et tout particulièrement comment l'optimisation de la disponibilité de la plate-forme la rend plus vulnérable. Les éléments-clés d'un déploiement qui sont les plus exposés sont bien évidemment le SoftSwitch (ou P-CSCF en terminologie IMS) qui va gérer les communications, le SBC (Session Border Controller) qui gère et régule l'accès au SoftSwitch depuis l'extérieur (les clients), ainsi que les MGW (Media Gateway) qui connectent le nuage VoIP avec le réseau téléphonique traditionnel (RTC). Nous allons étudier quelles attaques sont les plus courantes à l'encontre de ces équipements et quel est leur rôle côté protection.


1. Infrastructure VoIP : fournisseur de service vs entreprise

Dans cet article, nous allons nous intéresser tout particulièrement aux dénis de service contre une infrastructure de VoIP proposée par un fournisseur de service via Internet.

Une solution plus orientée entreprise, que ce soit un service de téléphonie interne via un IP-PBX local ou un IP-PBX hébergé par un opérateur (et donc généralement uniquement accessible via un réseau privé virtuel de type VPN MPLS) ne présente pas la même surface d'attaque et, surtout, il est généralement beaucoup plus simple de trouver la source du problème et d'y remédier.

Il existe également sur le marché de plus en plus d'offres où le service de VoIP transite via Internet, Internet au sens réseau IP public de l'opérateur (c'est-à-dire que la plate-forme est connectée à l'Internet, mais l'accès y est restreint aux IP publiques de cet opérateur). On commence également à voir de plus en plus d'offres où le...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Applications des TPM

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM, inventés il y a une vingtaine d’années, ont pénétré progressivement les plateformes numériques. Malgré ce long historique, les TPM ont encore aujourd’hui du mal à s’imposer. Pourtant, leurs applications potentielles sécuritaires sont très intéressantes : Authenticated Boot, Remote Attestation, Scellement, amélioration de la sécurité de la cryptographie logicielle. Cet article détaille ces principales applications et liste quelques produits connus qui utilisent les TPM.

Dora au pays du kernel debugging

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Après plusieurs années dans le monde de la sécurité informatique il est récurrent d'être confronté aux remarques telles que : « Wow tu bosses sur le kernel Windows, c'est trop cool, mais vachement compliqué quand même ! ». Que nenni, en réalité la documentation est conséquente et le point le plus difficile et rédhibitoire est bien souvent la mise en place d'un Labo permettant d'analyser celui-ci. En bref, cet article vous permettra de vous faire passer pour un super haxxor de ses morts qui dt des KPCR à tour de bras et vous permettra peut-être au passage de demander une augmentation.

En sécurité sous les drapeaux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

En sécurité sous les drapeaux... du compilateur, ces fameux -fstack-protector-strong et autres -D_FORTIFY_SOURCE=2 que l’on retrouve dans de plus en plus de logs de compilation. Cet article se propose de parcourir quelques-uns des drapeaux les plus célèbres, en observant les artefacts dans le code généré qui peuvent indiquer leur utilisation, tout en discutant de leur support par gcc et clang. Après tout, nombre d’entre eux sont utilisés par défaut sous Debian ou Fedora, ils méritent bien qu’on s’y intéresse un peu.

Introduction aux TPM (Trusted Platform Modules)

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM (Trusted Platform Modules), brique de base du Trusted Computing, ont été imaginés il y a une vingtaine d’années, et pourtant ils ne sont pas très utilisés malgré leurs réelles qualités. Comment expliquer cela ? Cet article tend à fournir de premiers éléments de réponse.