Anonymiser tout son trafic avec Tor

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
87
Mois de parution
janvier 2015
Domaines


Résumé
Tor est de plus en plus connu. Ce réseau permet d'anonymiser le trafic qu'on lui confie : les paquets traversent un certain nombre de relais et sortent du réseau à un endroit non prédictible, n'importe où dans le monde. Grâce à cela, il permet de réduire les risques d'être « pisté » : pourquoi ne pas l'utiliser en continu ?

1. Présentation

Tor est un réseau anonymisant. Son nom est l'acronyme de The Onion Router, littéralement « le routeur oignon ». Il est composé de routeurs organisés en couches, d'où l'analogie avec les oignons.

Lorsque l'on utilise Tor, notre ordinateur (qui est alors un client Tor) choisira un chemin aléatoire afin de sortir du réseau Tor et atteindre le serveur de destination. Toutes les communications au sein du réseau Tor sont chiffrées : personne ne peut deviner le contenu des données qui transitent. Par contre, une fois vos données sorties du réseau Tor (par un nœud de sortie, dernière étape du chemin choisi par le client), celles-ci circulent en clair sur Internet : le chiffrement ne dépasse pas en effet les limites du réseau Tor, c'est le nœud de sortie qui déchiffre les requêtes avant de les transmettre au destinataire.

N'importe qui peut décider de faire partie de ce réseau, il en devient alors un nœud. Bien sûr, plus il y a de nœuds, plus les...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Netcat, l’histoire d’un couteau suisse pour le réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
123
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Lier le monde de l’administration système et celui du réseau n’est pas chose aisée, ni donné à tout le monde. De nombreux outils présents issus du monde de l’open source essaient désespérément d’y trouver une place. L’un d’entre eux a par ailleurs une longueur d’avance. Permettant de jouer avec la création de socket sur la couche transport du modèle OSI, Netcat rayonne dans le monde underground depuis déjà de nombreuses années. Rien de tel qu’une petite histoire pour parler de ce programme légendaire...

Migrez de iptables vers nftables

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Il y a cinq ans, je lisais un premier article sur nftables [1] : l’outil semblait intéressant, mais il n’était pas disponible sur ma machine. En 2019, une distribution majeure, Debian, a basculé sur nftables avec sa version 10 (Buster) [2] : il est donc temps de voir comment migrer du vénérable pare-feu iptables vers son successeur.

Sauvegardez vos données, centralisez vos logs et supervisez votre sécurité

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nos serveurs présentent désormais une surface d’attaque réseau maîtrisée et une sécurisation système d’un niveau cohérent avec notre modèle de menaces. De même, le service SSH tournant sur ces serveurs est configuré de manière optimisée. Nous pouvons donc être relativement sereins si nos adversaires sont d’un niveau intermédiaire. Et si malgré toutes ces protections, une attaque comme un rançongiciel réussissait ? Et bien dans ce cas-là, pour l’instant, notre infrastructure serait particulièrement vulnérable. Aucune sauvegarde externalisée. Pas de centralisation des traces. Une supervision sécurité inexistante. Remédions à cette situation afin d’élever le niveau de maturité de la sécurité de notre infrastructure.

Sécurisez votre réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Maintenant que notre serveur principal est déployé et que nous y avons appliqué un premier niveau de sécurisation système, occupons-nous de sa sécurisation réseau. Nous allons détailler en quoi les attaques réseau sont primordiales dans notre modèle de menace. Comme nous le verrons, l’accès distant est le risque principal qui guette nos serveurs. Nous allons mettre en œuvre une sécurité en profondeur et les mesures de protection réseau en seront une de ses dimensions importantes.