Reconnaissance faciale facile avec OpenCV et Python !

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
166
Mois de parution
décembre 2013
Spécialité(s)


Résumé
En ces temps sombres où le grand public commence à prendre conscience de la faiblesse (voir de l'absence) de la notion de vie privée sur internet, je vous invite à passer du côté obscur et à devenir votre propre Big Brother...

1. La reconnaissance faciale, kesako ?

La reconnaissance faciale est l'art d'associer une identité à un visage. Pour l'être humain c'est quelque chose de simple et naturel, dès le plus jeune âge. Pour un ordinateur, c'est moins simple... La première question étant « où est situé le visage dans une image ? », suivie de « à qui appartient ce visage et quel est mon degré de confiance envers mon diagnostic ? ».

Trouver un visage dans une image est une fonctionnalité qu'aujourd'hui on trouve partout, que ce soit sur les logiciels de retouche photo, sur les écrans des appareils photos mais aussi sur les téléphones. L'association du visage à une identité est plus rare mais présente sur des sites grand public (comme facebook par exemple pour citer un seigneur sith très puissant), ce qui fait que finalement c'est une fonctionnalité assez banal pour monsieur Toutlemonde.

2. Pourquoi vouloir faire de la reconnaissance faciale ?

Les motivations peuvent être multiples, que...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Témoignage : Golang vs Python… le retour de l’XP !

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
232
Mois de parution
décembre 2019
Spécialité(s)
Résumé

Mesdames, Messieurs… Here come the challengers !!!À droite, voici Python qui rentre sur le ring ! Avec sa trentaine d’années et ses 3 versions majeures, il a prouvé moult fois qu’il est un grand champion !!!À « go »che, du haut de ses 10 ans, voici le jeune challenger Go ! Sponsorisé par le grand sournois Google, il a atteint la maturité et a tout d’un grand désormais !!!Go ou Python, qui va gagner ce rude combat ??? Nous le saurons dans quelques rounds (ou pages) ! Et maintenant, faites entrer l’arbitre…. Fred ! Avec ses quelques années de développement en Python à son actif, mais seulement quelques mois de Golang derrière lui, le public se demande s'il sera vraiment intègre….

Comment bien transmettre ses mots de passe...

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
225
Mois de parution
avril 2019
Spécialité(s)
Résumé
… et autres données critiques ! La transmission de mots de passe à un tiers est très/trop souvent mal réalisée de nos jours. Ceci est malheureusement aussi vrai dans la population des informaticiens de métier (un comble!). Faisons un petit bilan des erreurs à éviter et comment procéder.

Mais quelle est la meilleure méthode pour transférer un grand nombre de petits fichiers ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
211
Mois de parution
janvier 2018
Spécialité(s)
Résumé
À l’heure des webservices et des websockets le transfert d’informations par fichiers peut sembler obsolète. Obsolète ou pas, il est fréquemment utilisé en entreprise. Mais derrière ce sujet simple peuvent se cacher des problèmes de performance…

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Les listes de lecture

9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Vous désirez apprendre le langage Python, mais ne savez pas trop par où commencer ? Cette liste de lecture vous permettra de faire vos premiers pas en découvrant l'écosystème de Python et en écrivant de petits scripts.
11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La base de tout programme effectuant une tâche un tant soit peu complexe est un algorithme, une méthode permettant de manipuler des données pour obtenir un résultat attendu. Dans cette liste, vous pourrez découvrir quelques spécimens d'algorithmes.
10 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
À quoi bon se targuer de posséder des pétaoctets de données si l'on est incapable d'analyser ces dernières ? Cette liste vous aidera à "faire parler" vos données.
Voir les 53 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous