Kerberos, le SSO universel : 3- Subtilités diverses et mise en œuvre avancée

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
143
Mois de parution
novembre 2011


Résumé

La partie précédente a montré l'utilisation de Kerberos au sein de différentes applications, à partir de cas d'école. Néanmoins, les cas réels sont généralement plus complexes et certains détails viennent parfois compliquer la donne. Cette partie présente donc certains problèmes de mise en œuvre de Kerberos et la façon d'y remédier.


1. Identification de service

Nous avons vu précédemment que les noms de principaux à utiliser pour les services kerberisés étaient basés sur le nom de la machine qui les héberge. Cependant, il existe de nombreuses manières de désigner la même machine :

-son adresse IP,

-son nom pleinement qualifié,

-son nom non qualifié.

Bien entendu, une machine peut posséder plusieurs adresses et plusieurs noms, notamment dans le cas des hôtes virtuels HTTP, ce qui augmente encore le nombre de possibilités. Or, Kerberos fournit une authentification réciproque, c'est-à-dire qu'il garantit non seulement l'identité de l'utilisateur au service, mais également celle du service à l'utilisateur. Il faut donc pouvoir établir un lien entre l'identifiant utilisé par cet utilisateur, qui peut donc être variable, et la preuve de cette identité, qui elle correspond à un identifiant précis.

Pour rappeler un cas mieux connu, le problème se pose exactement de la même...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 98% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Kerberos, le SSO universel : 4- Relation de confiance entre royaumes

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
143
Mois de parution
novembre 2011
Résumé

Jusqu'ici, les exemples présentés concernaient l'accès à des ressources appartenant au même royaume Kerberos que l'utilisateur. Or, ceci n'est pas toujours le cas dans la réalité, lorsqu'il existe plusieurs royaumes Kerberos différents au sein d'une même entité. Cette situation peut être volontaire, les différents royaumes jouant une fonction de cloisonnement, ou non, typiquement lorsqu'un domaine Active Directory est mis en place pour gérer un parc de machines Windows et qu'il vient avec son propre royaume Kerberos.

Kerberos, le SSO universel : 1- Présentation et déploiement

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
143
Mois de parution
novembre 2011
Résumé

Kerberos est un protocole d'authentification réseau, qui présente la particularité d'allier à la fois sécurité et confort d'utilisation, puisqu'il s'agit d'un système d'authentification unique (SSO, Single Sign On). À l'heure où fleurissent les articles vantant les mérites des systèmes de type CAS, assurant un service similaire, mais limité aux seules applications web, il paraît intéressant de présenter cette technologie quelque peu méconnue.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Les nouvelles menaces liées à l’intelligence artificielle

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Sommes-nous proches de la singularité technologique ? Peu probable. Même si l’intelligence artificielle a fait un bond ces dernières années (elle est étudiée depuis des dizaines d’années), nous sommes loin d’en perdre le contrôle. Et pourtant, une partie de l’utilisation de l’intelligence artificielle échappe aux analystes. Eh oui ! Comme tout système, elle est utilisée par des acteurs malveillants essayant d’en tirer profit pécuniairement. Cet article met en exergue quelques-unes des applications de l’intelligence artificielle par des acteurs malveillants et décrit succinctement comment parer à leurs attaques.

Migration d’une collection Ansible à l’aide de fqcn_migration

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Distribuer du contenu Ansible réutilisable (rôle, playbooks) par l’intermédiaire d’une collection est devenu le standard dans l’écosystème de l’outil d’automatisation. Pour éviter tout conflit de noms, ces collections sont caractérisées par un nom unique, formé d’une espace de nom, qui peut-être employé par plusieurs collections (tel qu'ansible ou community) et d’un nom plus spécifique à la fonction de la collection en elle-même. Cependant, il arrive parfois qu’il faille migrer une collection d’un espace de noms à un autre, par exemple une collection personnelle ou communautaire qui passe à un espace de noms plus connus ou certifiés. De même, le nom même de la collection peut être amené à changer, si elle dépasse son périmètre d’origine ou que le produit qu’elle concerne est lui-même renommé.

Mise en place d'Overleaf Community pour l’écriture collaborative au sein de votre équipe

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Si vous utilisez LaTeX pour vos documents, vous connaissez vraisemblablement Overleaf qui vous permet de rédiger de manière collaborative depuis n’importe quel poste informatique connecté à Internet. Cependant, la version gratuite en ligne souffre de quelques limitations et le stockage de vos projets est externalisé chez l’éditeur du logiciel. Si vous désirez maîtriser vos données et avoir une installation locale de ce bel outil, cet article est fait pour vous.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous