FreeSWITCH, ou l'autre Asterisk

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
142
Mois de parution
octobre 2011


Résumé
Asterisk est probablement le logiciel libre de téléphonie le plus connu, mais il en existe un autre que l'on retrouve de plus en plus fréquemment en milieu professionnel. En effet, FreeSWITCH a été initialement conçu pour pallier à certains défauts de conception d'Asterisk et ses possibilités propres lui assurent désormais une popularité croissante.

1. Introduction

La voix sur IP, ou VoIP (Voice over IP), permet d’établir des communications audio à moindre coût en mettant à profit l'infrastructure informatique existante. Après avoir été numérisée et découpée en paquets, la voix est acheminée à travers tout réseau IP, comme Internet. Les paquets sont ensuite ré-assemblés à l’arrivée pour que le destinataire puisse entendre son interlocuteur. Cette solution peut remplacer l’usage d’une ligne téléphonique traditionnelle, mais peut également aller jusqu'à remplacer un PABX reliant les postes téléphoniques d'une entreprise avec le réseau téléphonique public. Plusieurs outils se démarquent, classés en deux grandes familles : il y a d’un côté les IPBX, réelles boîtes à tout faire et de l’autre, les solutions spécifiques (routeur SIP, serveur média, etc.), qui, couplées ensemble, remplissent la mission d’un IPBX très robuste.

FreeSWITCH [1] est une plateforme de VoIP qui ne cesse de...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Un SDK JavaCard générique ou comment développer une application carte complète pour toutes les cartes Java

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
2
Mois de parution
novembre 2008
Spécialité(s)
Résumé

Les informations que l'on peut trouver ici et là quant au développement d'applications mettant en œuvre des cartes à puce JavaCard programmables sont bien souvent parcellaires. Nous exposons dans cet article les différentes étapes nécessaires à l'assemblage complet d'un kit de développement logiciel JavaCard générique, à savoir n'étant lié à aucun modèle de carte Java en particulier, à partir de logiciels librement téléchargeables (à différencier avec des logiciels libres téléchargeables). Dans un second temps, nous le mettrons en pratique sur un exemple d'application de type HelloWorld.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous